Microsoft renforce la sécurité de .Net

Cloud
Information - news

Après l’accord passé avec l’éditeur de logiciels de sécurité informatique McAfee, Microsoft annonce un deuxième partenariat au sein de sa stratégie .Net. La firme de Redmond vient en effet de conclure un accord avec VeriSign sur l’introduction de mesures d’authentification numérique dans ses services Internet.

Microsoft vient d’apporter une nouvelle pierre à son édifice .Net (voir édition du 23 juin 2000) en concluant un accord avec VeriSign. L’éditeur devrait ainsi intégrer la technologie de certificats numériques au sein de sa stratégie .Net, lesquels doivent transformer la société en un prestataire de services Internet. Cet accord permettra ainsi à Microsoft de disposer de mesures d’authentification numérique pour la location de ses solutions Internet.

Selon les termes de l’accord, VeriSign utilisera la suite de services “HailStorm” de Microsoft pour ses opérations, notamment l’enregistrement d’adresses de sites Web. De son côté, Microsoft bénéficiera du savoir-faire de son partenaire dans les certificats numériques. Au moment de sa présentation en mars dernier (voir édition du 20 mars 2001), HailStorm – qui doit permettre aux utilisateurs d’accéder à leurs données depuis n’importe quel lieu et ordinateur – a été critiqué par les associations de défense des consommateurs. Selon ces détracteurs, le fait de stocker toutes ses données en un lieu unique pose des problèmes de sécurité. Par ailleurs, ils estiment aussi que l’utilisation de la technologie Passport de Microsoft, qui permet d’utiliser un seul mot de passe pour accéder à une multitude de services Internet, ne permet pas de garantir une totale sécurité.

Des partenaires sécurisants

C’est en partie pour cela que Microsoft a passé en mai dernier un accord avec McAfee, l’éditeur de logiciels de sécurité informatique. L’accord prévoit d’intégrer dans sa stratégie .Net les produits antivirus, firewalls et logiciels de protection des données privées de McAfee. “Nous respectons clairement la vie privée des gens, la confiance qu’ils nous portent et leurs besoins en termes de sécurité informatique et nous allons leur fournir, grâce à ces partenariats et à notre meilleur travail, le degré de confort qu’ils souhaitent”, précise Microsoft.

Cet accord avec VeriSign arrive au moment où l’on s’aperçoit finalement de la fragilité de .Net. La semaine dernière, la messagerie instantanée de Microsoft, que l’on peut considérer comme un des composants du futur .Net, était en partie inaccessible, privant ainsi dix millions d’internautes de la possibilité de se connecter aux serveurs de MSN Messenger (voir édition du 9 juillet 2001). Mauvais point pour l’éditeur qui veut convaincre de l’efficacité de ses solution basées sur le réseau…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur