Microsoft répond à la Commission européenne

Mobilité

L’enquête sur les éventuelles pratiques anticoncurrentielles de Microsoft sur le marché européen continue. L’éditeur vient de faire parvenir une grande quantité de documents à la Commission… qui devrait prendre son temps pour les lire.

On aurait tendance à l’oublier mais, outre le procès qui l’oppose au gouvernement américain, Microsoft fait également l’objet d’une enquête de la part de la Commission européenne. Le thème est à peu près identique à celui de la procédure américaine, à savoir si oui ou non l’éditeur de Redmond abuse de sa position dominante dans le domaine des systèmes d’exploitation pour micro-ordinateurs pour tenter de contrôler le marché des logiciels serveurs. Le lancement de l’enquête fait suite à une plainte déposée par Sun… en 1998 (voir édition du 3 août 2000).

La Commission européenne (CE) avait donc demandé à Microsoft une série de documents justificatifs de ses pratiques. Amelia Torres, une des porte-parole de la CE, a indiqué que l’éditeur venait tout juste de faire parvenir sa réponse. “Nous avons reçu beaucoup de papiers de la part de Microsoft. Maintenant, il nous faut les examiner,” a-t-elle indiqué. Ce qui laisse entendre que l’enquête n’est pas près de se terminer…

En février dernier, le commissaire européen à la concurrence, Mario Monti, avait annoncé l’ouverture d’une enquête plus spécifiquement centrée sur Windows 2000, la toute dernière version du système professionnel de Microsoft, et qui, à cette date, venait tout juste de sortir sur le marché (voir édition du 10 février 2000).

Pour en savoir plus : La Commission européenne


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur