Microsoft s’achète une conduite

Cloud

Le géant du logiciel a versé à plusieurs fonds de charité un don de 500 000 dollars prélevé sur les gains obtenus lors de procédures anti-piratage.

On connaît l’habileté des avocats de Microsoft dans la lutte contre le piratage de ses logiciels. Une habileté inspirée de méthodes parfois critiquées s’appuyant sur les appels à la délation pratiqués par le puissant allié de l’éditeur, la Business Software Alliance (BSA). Microsoft a décidé de verser à trois associations du sud de la Californie près de 3 millions de francs récupérés lors de condamnations de pirates.

Les trois bénéficiaires utiliseront la manne pour créer ou équiper des centres informatiques destinés aux enfants démunis voire pour distribuer des ordinateurs aux jeunes dans le besoin. Pour autant, le don du géant masque une opération commerciale peu glorieuse. L’obole versée par Microsoft ne comporte qu’une partie en liquide. Le reste se fera sous forme de logiciels dont on imagine qu’ils proviendront majoritairement du catalogue de l’éditeur.

Le communiqué de Microsoft n’oublie pas de rappeler le numéro gratuit de la ligne téléphonique anti piratage de l’éditeur et celui de BSA. Un procédé douteux qui consiste à laisser entendre que la dénonciation et la délation se font pour la bonne cause.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur