Microsoft s’associe à Hager pour domestiquer la domotique

Mobilité

Le spécialiste de l’installation électrique présente Domovea, une suite applicative sur Windows pour piloter les appareils électriques résidentiels depuis son PC.

Contrôler à distance ou de manière centralisée tous les appareils électriques de son domicile. Vieux serpent de mer, la domotique résidentielle revient aujourd’hui dans la vitrine des solutions Microsoft. Après avoir flirté avec Legrand par le passé, l’entreprise de Redmond s’associe cette fois avec le concurrent Hager.

Spécialiste de l’installation électrique, Hager s’intéresse au marché de la domotique depuis 1986 (avec le premier système electro-domotique). Aujourd’hui, le groupe propose un ensemble de technologies et de solutions dédiées aux applications domotiques. Ainsi, elles permettent notamment de centraliser les commandes (déclenchement de l’éclairage, fermeture des volets à coup de télécommande…), de programmer des événements (arrosage du jardin…), de bénéficier de services (vidéo surveillance, alarme, alerte par e-mail…) ou encore de monter des scénarios d’actions en chaîne. Pour illustrer ce dernier cas, citons l’extinction de toutes les lumières et ouverture simultanée de la porte du garage au moment de quitter le domicile ou encore la coupure pour la nuit de l’alimentation des appareils en veille.

A son infrastructure électrique Tébis (sous protocole KNX, l’équivalent de l’IP sur le réseau électrique) et ses composants (prises électriques, panneaux muraux, caméra de surveillance, alarmes, etc.) Hager ajoute aujourd’hui Domovea. Cette suite logicielle (client, serveur, gadget et outil de configuration) est destinée à la plate-forme Windows. L’application permet d’interfacer le système informatique avec le réseau électrique afin de piloter ses différents appareils résidentiels électriques et multimédia depuis tous les PC du domicile (à condition qu’ils soient connectés au réseau local).

La domotique sur Xbox

Sous Domovea, l’utilisateur peut ainsi régler l’intensité des lampes, programmer la température d’ambiance, consulter le niveau de sa consommation énergétique, déclencher le chauffage de la piscine, surveiller les enfants dans le jardin, programmer l’alarme, etc., sans détacher les yeux de son écran. Et tout en continuant à bénéficier des fonctionnalités habituelles du PC et de l’accès Internet.

Domovea intègre d’ailleurs un gadget, par défaut sous Windows Vista uniquement, qui simplifie l’accès aux principales commandes du logiciel directement depuis le bureau de l’ordinateur. Proche des écrans du Media Center dans son ergonomie, l’interface de contrôle de l’application est suffisamment simple en termes d’usages au foyer.

Disponible sur toutes les plates-formes Windows 32/64 bits (Vista, XP, Media Center, Xbox 360), Domovea sait particulièrement tirer parti des fonctionnalités de la plate-forme Windows Home Server, une solution permettant de centraliser les fonctionnalités multimédia et l’archivage numérique du foyer. L’application de Hager peut ainsi être pilotée à distance depuis n’importe quel PC connecté à Internet en s’appuyant sur une connexion sécurisée SSL (pratique pour éteindre la lumière de la cave que l’on a oublié d’éteindre avant de quitter le domicile).

Piloter son installation électrique depuis son téléphone

Domovea s’appuie en effet sur les briques de Vista Web Services for Devices (profil DPWS) qui permettent ainsi de détecter automatiquement l’état du parc électrique (appareils en fonction, prises éteintes, etc.). L’application va poursuivre son inclusion dans le monde Windows à travers sa portabilité vers l’environnement mobile en s’appuyant sur le Framework .Net Micro. Il restera aux développeurs d’user de leur imagination pour, par exemple, pouvoir piloter son installation électrique depuis son téléphone mobile.

Encore restreint, le marché de la domotique est prometteur. L’analyste Frost & Sullivan annonce son doublement en Europe pour atteindre 320 millions d’euros d’ici 2013. Hager, de son côté, déclare commercialiser une vingtaine de “bus” Tédis par jour. Soit 10 000 installations par an, essentiellement dans le marché des nouvelles constructions.

Le coût d’une solution domotique repose essentiellement sur cette architecture électrique dédiée annoncée autour de 10 à 13 000 euros pour une résidence de 120 m2 environ. Viennent se greffer les composants (prises, interrupteurs, alarme, caméra, détecteurs…) et services qui alourdissent les budgets de 20 à 50 %. La suite Domovea est, elle, proposée à 396 euros hors taxes. Quasiment négligeable dans le budget de la solution globale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur