Microsoft se lance dans le réseau sans fil à domicile

Mobilité

L’installation d’un réseau sans fil à la maison est encore trop compliquée pour séduire le grand public. C’est le constat de Microsoft qui lance une gamme de solutions réseau ? sans fil et Ethernet ? basées sur sa technologie UPnP. Laquelle est conçue pour reconnaître et configurer automatiquement les appareils qui s’ajoutent au réseau. Voilà qui ressemble beaucoup à ce que propose Apple avec son protocole RendezVous couplé à Airport…

Microsoft présente des solutions pour réseau local domestique. Le Microsoft Broadband Networking vise à simplifier l’installation d’un réseau dans un cadre familial. Ces solutions se divisent en deux familles : avec et sans fil. Du côté sans fil, on trouve une base relais (un routeur sans fil, en fait), un adaptateur USB pour ordinateur de bureau et son équivalent pour ordinateur portable. Des formules “Kit” pour desktop et notebook réunissent la base de relais (150 dollars) et l’adaptateur (80 dollars) pour 220 dollars le tout. La version filaire en Ethernet 10/100, moins souple mais plus économique (les tarifs varient de 25 à 80 dollars) propose l’équivalent du sans fil ? base et adaptateur ? en version USB ou PCI, et ajoute un hub 5 ports à 40 dollars.

Outre les périphériques “basiques” (claviers et souris) et la Xbox (et ses composantes joystick, etc.), Microsoft se concentre habituellement sur des offres logicielles et non pas matérielles. Mais la faible adoption des réseaux locaux par les ménages semble pousser l’éditeur de Redmond à investir sur ce marché, notamment en prenant le risque de proposer ses propres solutions matérielles. En simplifiant le processus d’installation dans des prix raisonnables (pour cette gamme de matériel), Microsoft espère ainsi séduire les familles équipées de plusieurs machines. Tout en préparant le terrain à Mira ou, plus exactement, Windows CE for Smart Display qui permettra de piloter son PC à partir d’un écran tactile portable qui fera office de télécommande.

Configuration simplifiée grâce à UPnP

La simplicité d’installation du réseau passe notamment par la technologie UPnP (Universal Plug and Play) dont le but est de reconnaître et configurer automatiquement les périphériques qui se greffent sur le réseau. Initié avec Windows Me, UPnP est pleinement opérationnel avec Windows XP. Ce qui n’interdit pas l’usage de ces solutions réseau avec les autres versions de l’OS (Windows 98 et 2000). L’UPnP se distingue cependant du protocole ZeroConf de l’IETF (Internet Engineering Task Force), adopté par Apple dans son système RendezVous (voir édition du 3 septembre 2002).

Wifi, standard du sans fil

Pour la version wireless, Microsoft a opté pour le Wifi (802.11b) qui offre des débits théoriques de 11 Mbits/s (mais plus proche de la moitié en pratique). Ce qui pourrait se révéler un peu juste pour certaines applications, notamment le streaming vidéo. Mais le Wifi est de plus en plus reconnu comme un standard et, à ce titre, une valeur sûre. Au point que nombre de lieux publics s’équipent (aux Etats-Unis du moins) en bornes d’accès à disposition des internautes mobiles. Le 802.11b devrait, à termes, évoluer vers le 802.11a qui offre des débits cinq fois supérieurs.

Avec cette nouvelle famille d’outils, relier son portable à son ordinateur de bureau pour profiter de la connexion Internet devrait être un jeu d’enfant. Bref, avec Broadband Networking, Microsoft propose ce qu’Apple a lancé il y a deux ans avec l’Airport. A des prix revus à la baisse, apparemment. Pour le moment, les produits ont été annoncés à la presse américaine (le site de Microsoft est d’ailleurs peu disert à ce sujet). Et aucune date n’est encore avancée pour un lancement en France (où le taux d’équipement des ménages est, il est vrai, moindre qu’outre-Atlantique). Mais l’initiative de Microsoft incitera peut-être les constructeurs à se lancer sur ce nouveau marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur