Microsoft souligne les “problèmes de support” de Linux

Cloud

Pour mettre en valeur son nouvel OS pour clusters, l’éditeur n’hésite pas à pointer du doigt les supposés défauts de son rival Linux.

Microsoft a profité de sa présentation de la première version bêta de Windows Server 2003 Compute Cluster Edition, son système d’exploitation dédié aux calculs de haute performance (HPC pour high performance computing), pour évoquer les “problèmes de support” de son concurrent Linux.

Le nouvel OS du géant de Redmond permet de réunir en grappes 4, 8, 32 ou 64 ordinateurs et de mener à bien des tâches réparties entre plusieurs machines n’ayant pas les mêmes exigences en termes de ressources et de mémoire. Microsoft cherche ainsi à s’imposer dans les réseaux HPC, dans lesquels le système Linux est prédominant.

Bob Muglia, vice-président chargé de la division Windows Server, a ainsi déclaré lors de la Professional Developer Conference de Microsoft : “Les applications open source ne sont pas intégrées dans les environnements Linux des entreprises, elles sont construites sur des environnements isolés. Cela pose de réels problèmes de support.”

Une vitrine technologique pour Microsoft

Pour James Governor, fondateur de la société d’analyses Red Monk, “Micorosoft a été quasiment inexistant [sur le marché des HPC, Ndlr]. Personne n’utilisait NT dans un environnement HPC”. “Mais les calculs de haute performance sont importants [pour l’éditeur] car ils servent de vitrine technologique et suscitent des comportements d’achat à d’autres niveaux de la chaîne”, ajoute l’analyste. Bien que Windows Server 2003 Compute Cluster Edition arrive avec cinq ans de retard, il était primordial pour Microsoft de réaliser ce lancement.”

Dans sa volonté de détrôner le logiciel serveur Apache, Microsoft a également distribué aux développeurs la nouvelle version d’IIS (Internet Information Services). Partie intégrante de Longhorn Server, lequel est attendu en 2007, IIS 7.0 imite l’approche modulaire retenue par Apache, ce qui devrait simplifier l’ajout ou la suppression de services et permettre le lancement du serveur Web sans nécessité de redémarrer la machine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur