Microsoft soutient la fusion AOL/Time Warner

Cloud

Les autorités américaines ont obtenu un délai de réflexion supplémentaire avant de statuer sur la fusion entre AOL et Time Warner. Mais ces derniers viennent de se trouver un nouveau supporter, Steve Ballmer lui-même.

AOL vient de se trouver un allié inattendu en la personne de Steve Ballmer, PDG de Microsoft, dans ses négociations de rapprochement avec Time Warner. Selon Reuters, il aurait déclaré que “la fusion d’AOL avec Time Warner serait une bonne chose pour Microsoft”. Pour lui, cette fusion transformerait AOL en une firme entièrement tournée vers les médias, ce qui du coup l’éloignerait de la compétition avec Microsoft. Il fallait s’y attendre, ce n’est pas pour faire plaisir à AOL que Steve Ballmer désire la conclusion de cette fusion.

Reste que le parcours du combattant d’AOL et Time Warner n’est pas encore terminé, malgré ce nouvel allié. En effet, alors que la Commission européenne a approuvé le rapprochement, les autorités américaines continuent de douter de la bonne volonté du nouveau groupe de donner libre accès à leur réseau à leurs concurrents (voir édition du 16 octobre 2000). Une possibilité d’abus de position dominante sur laquelle on sait le gouvernement américain plutôt chatouilleux. Les négociations vont d’ailleurs durer plus longtemps que prévu. Normalement, les deux sociétés auraient eu le droit de procéder à leur fusion le 27 octobre si le gouvernement ne s’était pas prononcé. D’après le Wall Street Journal, AOL et Time Warner ont toutefois accepté de donner deux semaines de plus aux autorités anti-trust américaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur