Microsoft supportera Windows XP jusqu’en 2014

Cloud

Malgré l’arrêt officiel de la commercialisation de Windows XP prévu le 30 juin, la vente se poursuivra de manière détournée.

A moins d’une semaine de l’arrêt de la commercialisation de Windows XP, prévue le 30 juin, Microsoft n’a toujours pas l’intention de prolonger la vie commerciale de son système présent sur le marché depuis 2001. Malgré la distribution récente d’un service pack 3 et la demande insistante des clients de certains constructeurs.

Fin de la commercialisation ne signifie pas fin du support pour autant. Microsoft confirme, par la voix (ou plutôt la plume) de Bill Veghte, Senior Vice President, que l’éditeur de Redmond assurera les mises à jour de son système jusqu’en avril 2014. “Notre soutien à Windows XP est la constatation du fait que les utilisateurs conservent leur système de base pendant des années et une réflexion de notre engagement à apporter la meilleure qualité de support à tous nos clients“, affirme le dirigeant dans une lettre postée sur le site de Microsoft.

Installer Windows XP sur une nouvelle machine restera d’ailleurs possible. Un choix qui peut se justifier pour des raisons d’incompatibilité avec des applications et des pilotes de XP ne tournant pas sous Vista. Il suffit d’acheter un PC sous Vista Business ou Ultimate (voire Enterprise pour les versions de licences en volume) et d’activer l’option de “rétrogradation” (downgrade rights) qui autorise l’installation de Windows XP Professionnal. A condition d’en posséder un exemplaire, légal évidemment, pour effectuer l’opération. La mise à jour de XP vers Vista pourra se faire à tout moment sans frais supplémentaires. C’est d’ailleurs ce que propose Dell qui n’hésite pas à facturer la prestation de rétrogradation.

Windows XP vendu jusqu’en 2009

Cependant, Windows XP poursuivra sa carrière commerciale. Notamment en accompagnement des netbooks ou nettops. Les versions de Windows XP Home et Starter (une version de l’OS créée en 2004 pour les machines d’entrée de gamme des marchés émergents) permettront à Microsoft de ne pas laisser Linux occuper ces nouveaux territoires de la mobilité.

Windows XP est d’ores et déjà proposé avec la plupart des ultra-portables à bas coûts, dont l’Asus EEE PC 900 et 901, les Wind U100 de MSI et Acoya de Medion, l’Aspire One d’Acer (qui privilégie néanmoins Linux), les prochain Mini-Note 2133 de HP et, probablement, le futur modèle de Dell dont les détails ne sont pas encore dévoilés.

De plus, Bill Veghte précise que certains constructeurs (référencés comme des intégrateurs locaux) “pourraient continuer à acheter Windows XP aux distributeurs agréés jusqu’au 31 janvier 2009. Tous les OEM, y compris les OEM les plus importants, disposent de cette option“. N’est-ce point là une façon de poursuivre la commercialisation de XP sans s’en donner l’air?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur