Microsoft supprime Java d’IE4 sur Mac

Cloud

Microsoft retire sa machine virtuelle Java d’Internet Explorer pour Mac et se concentre sur la mise à jour de la version Windows.

Une semaine à peine après le verdict rendu par un tribunal de Californie qui l’oblige à modifier la technologie Java d’Internet Explorer, Microsoft a décidé d’enlever carrément sa machine virtuelle Java des versions Mac et Unix d’Internet Explorer. Définie par Sun, la JVM (Java Virtual Machine) appelée depuis le navigateur sert à interpréter et à exécuter les appelettes Java téléchargées via Internet. Ces spécifications sont libres et tout éditeur peut en développer une version à condition de respecter les spécifications, ce que Microsoft n’a pas fait. Les utilisateurs qui voudront pouvoir continuer de lire des applications écrites en Java dans Internet Explorer devront donc installer une machine virtuelle développée par un autre éditeur que Microsoft. Dans sa lettre, Microsoft cite les noms d’Apple et de Borland.

Le géant du logiciel semble avoir préféré abandonner tout de suite le développement Java sur Mac et Unix pour se concentrer sur la version Windows de sa machine virtuelle. Le tribunal de Californie ne lui a en effet donné que 90 jours pour mettre en conformité la version PC de son navigateur. L’éditeur a annoncé qu’il diffuserait des patchs de correction pour que sa machine virtuelle respecte à la lettre les spécifications du langage. Il doit notamment ajouter JNI pour Java Native Interface, une technologie mise au point par Sun qui permet d’écrire des applications en Java “standard”. C’est une véritable course contre la montre dans laquelle est engagée Microsoft qui doit à la fois modifier les anciennes versions de son navigateur et préparer la version 5 dont le lancement est prévu pour le début de l’année prochaine, dans environ 90 jours.

Pour en savoir plus : http://www.microsoft.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur