Microsoft sur Mac, la belle histoire continue

Cloud
Information - news

Impossible de ne pas l’avoir noté : il existe désormais une véritable césure entre Microsoft pour Windows et Microsoft pour Mac. L’équipe chargée des développements pour la plate-forme d’Apple semble plus que jamais engagée et poursuit le support de sa clientèle.

En mettant en ligne à la veille du week-end de Pâques le pilote pour Mac OS X de ses souris, Microsoft tient la promesse faite par Kevin Browne (voir édition du 7 novembre 2001), le responsable de l’équipe de développement Mac, lors du lancement d’Office pour Mac OS X : le géant de Redmond n’abandonnera pas la plate-forme d’Apple. Le pilote en question fonctionne aussi bien dans Mac OS X que dans Classic, et concerne les modèles Intellimouse Explorer et Optical, la Wheel Mouse Optical, la Wireless Intellimouse Explorer (voir édition du 14 septembre 2001), le trackball optique et le trackball explorer. Pour le moment, il n’est disponible qu’en anglais, ce qui ne l’empêche bien sûr pas de fonctionner sur n’importe quel version du système. Les différents boutons sont programmables en fonction des applications utilisées ou peuvent être employés selon le paramétrage générique. Reste à Microsoft à faire de même pour sa série de claviers, dont la multitude de fonctions est toujours inutilisable sous Mac OS X. Mais la firme semble sur la bonne voie.

Et elle ne s’arrêtera pas là : Kevin Browne a précisé à nos confrères de Mac User que ses équipes préparaient également la synchronisation d’Entourage avec les assistants personnels de Palm. Comme pour accompagner la récente sortie d’un logiciel du constructeur d’assistants personnels permettant la synchronisation sous Mac OS X (voir édition du 26 mars 2002). Les outils de développement de ce petit bout d’application lui ont été fournis et les ingénieurs sont déjà à l’oeuvre pour réaliser la mise à jour attendue. Et Kevin Browne de souligner que ces efforts ne sont pas vains : même si le contrat technologique qui lie la firme à Apple doit expirer dans les semaines à venir, Microsoft ne fermera pas les portes de son unité de “dissidents”. Et pour cause : le comportement de la Mac BU (Mac Business Unit) semble différer singulièrement des pratiques rapportées “du côté obscur de la Force”, ainsi que les fanatiques ont pris l’habitude de nommer Microsoft, en référence au film culte La Guerre des Etoiles de Georges Lucas. Grâce à leurs efforts persistants, les aficionados de Redmond sont désormais considérés comme faisant partie de la grande famille des fidèles du Mac. Un changement d’image qui leur a pris cinq ans, mais qui porte ses fruits. Une virginité toute neuve pour le reste de Microsoft ? Certainement pas : les utilisateurs de Mac paraissent bien faire la part des choses ! S’ils apprécient le travail des convertis de Redmond, ils tiennent toujours en délicatesse leur employeur…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur