Microsoft taille de nouveau dans ses effectifs

Cloud

Après la suppression de 1 400 postes en janvier dernier, l’éditeur va procéder, comme prévu, à une deuxième vague de licenciements, qui devrait toucher environ 3 000 employés.

Microsoft a annoncé qu’il comptait mettre rapidement en place la seconde phase de son plan de licenciements, annoncé en janvier dernier. 5 000 suppressions de postes avaient alors été planifiées, soit 5% de ses effectifs, destinées, dans ce contexte économique difficile, à réduire les coûts de fonctionnement de l’entreprise.

En janvier dernier, la firme de Redmond avait déjà procédé à 1 400 licenciements immédiats, dans pratiquement toutes ses branches : marketing, R&D, finances, juridique, informatique et ressources humaines.

Steve Ballmer, le P-DG de l’éditeur, a bien confirmé dans un e-mail envoyé à ses 95 000 employés, que Microsoft allait rapidement mettre en place la deuxième partie de son plan de suppressions de postes. Comme attendu, 3 000 collaborateurs, tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde, vont bientôt être privés de leur emploi cette année.

Par ailleurs, Steve Ballmer n’exclut pas qu’une autre vague de licenciements pourrait être envisagée, si les résultats financiers du groupe ne s’améliorent pas. “Comme prévu, nous allons continuer de surveiller de près l’impact de cette récession économique sur Microsoft et, si cela est nécessaire, nous prendrons des décisions visant à réduire nos coûts, qui pourront prendre la forme de suppressions de postes supplémentaires”, a expliqué le P-DG de Microsoft dans son e-mail.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 6 mai 2009 et intitulé Microsoft moves forward with job cuts


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur