Microsoft : un éphémère directeur marketing pour Windows Phone

CloudMobilitéOS mobiles
Nokia Lumia 800 Bing

Signe des temps difficiles qui perdurent ? Débauché de Samsung il y a 5 mois, le directeur marketing Windows Phone chez Microsoft a démissionné. C’est dur aussi pour l’allié Nokia qui veut écouler les modèles Lumia.

Dans la guerre des OS mobiles, Windows Phone galère toujours.

Gavin Kim, qui occupait le poste de directeur marketing des produits Windows Phone chez Microsoft depuis cinq mois, a démissionné la semaine dernière.

Il avait été débauché de Samsung en novembre 2011 pour superviser la promotion des smartphones équipés de l’OS maison, les relations avec les développeurs d’applications et les opérateurs, et bien sûr de s’occuper de la promotion des Lumia en collaboration avec Nokia.

Cinq mois après son arrivée, il vient donc de quitter ses fonctions.

C’est “une décision personnelle qui l’a conduit à quitter Microsoft“, affirme la firme de Redmond par communiqué.

Des sérieux doutes subsistent sur les raisons de son départ que l’intéressé n’a d’ailleurs pas commenté.

La pression est-t-elle trop forte sur la division Windows Phone ?

Pour ressusciter Windows Phone, la tentative la plus aboutie s’appelle Lumia par Nokia. Mais cela suffira-t-il à convaincre les consommateurs ?

Les difficultés financières que rencontrent Nokia montrent que le chemin du “troisième écosystème” dans les OS mobiles est loin d’être balisé.

Aux Etat-Unis, l’opérateur AT&T s’est associé à Nokia pour le lancement du smartphone haut de gamme Lumia 900.

Un vrai défi pour le fabricant finlandais de téléphones mobiles, qui dispose de moins d’1% de part de marché dans le pays.

Il aurait observé un démarrage en trombe au niveau des ventes en ligne.

Mais, selon une enquête de News.com, c’est difficile de convaincre les clients en boutique AT&T surtout lorsque les vendeurs manquent de formation au modèle Nokia Lumia 900.

En Europe, l’offensive Lumia n’est pas jugé suffisamment convaincante.

Selon un responsable d’un opérateur mobile en charge des ventes en Europe interrogé par Reuters, “personne ne vient en boutique pour demander un Windows Phone.”

Tout en poursuivant : “Nokia s’est donné un double challenge : restaurer sa crédibilité en terme de hardware sur le secteur des smartphones, et arriver à ses fins avec l’OS de Microsoft, déjà en retard sur le marché. Si le Lumia, avec exactement le même hardware, était proposé sous Android et non sous Windows, il serait plus facile à vendre.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur