Microsoft : une dernière danse au CES avec Windows 8

CloudMobilitéOS mobilesPoste de travailSystèmes d'exploitation

Pour sa dernière prestation au CES, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, s’est évertué à promouvoir les bienfaits de Windows Phone et à encenser le futur Windows 8.

Les adieux de Microsoft au CES se sont tenus sur un ton aussi solennel qu’encourageant pour qui doutait de l’avenir de l’écosystème Windows.

Dans le collimateur d’actionnaires dont le courroux pourrait avoir raison de son règne, Steve Ballmer, à qui incombait l’ingrate tâche d’entériner cette défection sans appel des allées de Las Vegas, s’est attaché à conclure son discours sur une note d’espoir.

Windows, c’est l’avenir“, a susurré le CEO, pointant significativement du doigt une copie d’écran de Metro, une interface graphique tout particulièrement adaptée au contrôle tactile et dont il a continûment vanté les louanges, notamment sur smartphone (sa seule implémentation à l’heure actuelle).

Certes non exempt de défauts et d’incohérences comme en a témoigné le Nokia Lumia 800 (passé sur le banc de tests d’ITespresso.fr), le pulpeux OS mobile de Microsoft parvient tout de même à exalter un tant soit peu de fraîcheur.

Amenée à supplanter à plus ou moins long terme, moyennant une éphémère cohabitation transitoire, le bureau 2D traditionnel ancré dans l’esprit commun depuis l’intronisation des premiers ordinateurs personnels Macintosh, Metro constituera le fer de lance de Windows, tout du moins au dire de Steve Ballmer.

Les gens ne veulent pas faire de compromis avec ce qu’ils utilisent aujourd’hui“, ajoute l’intéressé.

Et quand bien même cette simplification de l’interface utilisateur est déjà effective avec le concours de HTC et Nokia, Microsoft semble se tourner vers un avenir qui s’inscrit en pointillés. En l’occurrence, celui de l’hybride Windows 8.

L’éditeur va certainement miser fortement sur cet aspect pour construire une nouvelle image autour de son outil logiciel historique. La suite bureautique en version cloud Office365 devrait également adopter l’interface en briques.

A en croire Silicon.fr, la continuité s’imposera en leitmotiv d’une convergence qui réunira sous la même égide ordinateurs de bureau, portables et tablettes (Dell et HP ont promis de s’investir sur ce dernier créneau).

Crédit Photo : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur