Microsoft va couper le cordon entre Windows 7 et Internet Explorer en Europe

Cloud

Pour éviter les foudres de la Commission européenne, l’éditeur a décidé de ne pas lier les deux produits au lancement du nouvel OS.

Progressivement, Microsoft ajoute les dernières touches à la sortie mondiale de Windows 7 prévue le 22 octobre. Par l’intermédiaire de Dave Heiner, en qualité de vice-président et conseiller juridique adjoint, l’éditeur précise sa position vis-à-vis d’Internet Explorer. Le navigateur ne sera pas intégré dans le nouveau système d’exploitation de Microsoft pour son lancement en Europe.

La décision de séparer Windows 7 et Internet Explorer a été prise afin de ne pas froisser la Commission européenne qui mène une procédure anti-trust préliminaire visant Microsoft sur le marché des navigateurs. Selon l’AFP, le montant des amendes que Microsoft cumule depuis 15 ans pour infraction aux lois de la concurrence en Europe est évalué à 1,6 milliard d’euros.

“Compte tenu de la procédure légale en cours, nous avons décidé de ne pas inclure Internet Explorer dans Windows 7 en Europe. Nous l’offrirons séparément sur la base d’un mode facile d’installation mis à la disposition des fabricants et des utilisateurs. Ce qui veut dire que chacun sera libre d’installer Internet Explorer ou non ou d’installer un autre navigateur”, poursuit Dave Heiner, dans une contribution sur un blog officiel de Microsoft en date du 11 juin.

Rappelons qu’Internet Explorer équipe actuellement 90% des PC dans le monde. De quoi désespérer ses concurrents : Firefox (Fondation Mozilla), Opera (à l’origine de la plainte anti-trust contre l’IE de Microsoft), Chrome (Google)…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur