Microsoft va renforcer son offre de contrôle parental avec Live Family

Cloud

MSN compte lancer en juin une application gratuite de contrôle parental sur les sites Web et les services de communication de l’éditeur.

Microsoft vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc de services “Live” qui réoriente la stratégie de développement de l’éditeur autour d’Internet. MSN, la division services en ligne de l’éditeur de Windows, vient d’annoncer le lancement au début de l’été du logiciel de contrôle parental Windows Live Family Safety Settings (WLFSS).

Derrière ce nom, aux consonances anglo-saxonnes auxquelles certains foyers français pourraient rester hermétiques, se cache une application visant à offrir une plus grande sécurité dans l’usage d’Internet pour les plus jeunes. Proposé en téléchargement gratuit, le logiciel s’inscrit en complément de la solution de protection de l’ordinateur familial Windows OneCare également attendue dans le courant de l’été (voir édition du 8 février 2006).

Filtrages des sites

WLFSS offrira trois services de base : le filtrage des sites Web; le contrôle des communications avec les contacts extérieurs; et l’émission de rapports d’activités. Globalement, l’outil sera entièrement personnalisable par les adultes qui devront s’approprier le statut d’administrateur et attribuer celui de simple utilisateurs aux enfants et adolescents afin d’éviter tout contournement potentiel du filtrage par ces derniers.

Le filtrage des contenus fonctionnera à partir de listes blanches (les sites auxquels les parents autoriseront l’accès) et noires (les sites interdits). Ces dernières seront proposées par défaut et classées par catégorie d’âge. Les critères de classement n’ont pas encore été clairement définis par MSN. “Aux Etats-Unis, nous travaillons avec une association de pédiatres”, explique Olivier Marcheteau, directeur de MSN France depuis le 1er février dernier. “En Europe, nous sommes en phase d’identification des spécialistes de la question.” Il restera à vérifier que les filtres s’appliqueront à l’international et pas aux seuls sites francophones.

Contrôle des contacts

Deuxième point de contrôle, celui des contacts. WLFSS permettra là aussi de sélectionner les contacts avec lesquels les jeunes internautes seront autorisés à communiquer tant à travers le courrier électronique que la messagerie instantanée et les blogs. Ce qui, respectivement, concerne essentiellement les services Hotmail, MSN Messenger et MSN Spaces, et s’appliquera bien sûr aux futurs services Live (Live Mail, Live Messenger…). La gestion des contacts permettra notamment de contrôler les individus qui posteront des commentaires sur les blogs. Une fonction qui se limitera aux seuls outils de communication de l’éditeur et n’affectera pas ceux de la concurrence.

Dernier point, le rapport d’activité. Optionnel, il permettra aux parents de vérifier l’activité Internet de leur bambin en fournissant la liste des sites visités (voire des tentatives de visites sur les sites interdits), le temps passé en ligne et les communications avec les contacts. Mais, selon Olivier Marcheteau, il ne sera pas question de pouvoir consulter l’historique d’une discussion. La surveillance en ligne a ses limites, y compris du côté des parents.

Annonce importante

“C’est une annonce très importante pour nous”, soutient le directeur de MSN France, “en tant que portail communautaire leader en France avec 13 millions de visiteurs par mois, nous sommes très engagés dans la protection de l’enfance.” C’est donc notamment par souci de notoriété et d’image que Microsoft s’investit un peu plus dans le domaine de l’offre d’un Internet mieux sécurisé.

MSN avait déjà abordé la problématique de la sécurité en faisant le choix de fermer ses espaces de dialogues en direct (chat) et en proposant des fonctions de contrôle parental à travers son offre payante MSN Premium. Il travaille également en partenariat avec les industriels du secteur et particulièrement l’association des fournisseurs d’accès français (AFA) autour du label Net+Sûr. Enfin, l’éditeur investira dans des actions pédagogiques à travers des campagnes marketing et la distribution d’outils de protection.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur