Microsoft Ventures : de l’accélérateur au capital-investissement

EntrepriseStart-up
microsoft-ventures
2 7

Depuis 2013, « Microsoft Ventures » était le nom d’un accélérateur de start-up. Ce sera désormais celui d’un programme de capital-investissement.

Il va falloir s’y faire : la marque « Microsoft Ventures » n’est officiellement plus associée à l’accélérateur que la firme avait lancé en juin 2013.

Elle est désormais attribuée à un programme de capital-investissement qui fonctionnera sur le modèle de Google Ventures (récemment rebaptisé GV), c’est-à-dire en se concentrant sur l’accompagnement des start-up pour leurs tours de table institutionnels – « Series A » et ultérieurs.

À la tête de cette initiative, on trouve Nagraj Kashyap. L’ancien vice-président de Qualcomm Ventures, arrivé chez Microsoft en début d’année, pilote une petite équipe qui scrutera initialement l’écosystème entrepreneurial en Amérique du Nord et en Israël.

Une première série d’investissements sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Microsoft Ventures ne se fixe pas d’objectif de financement précis, mais a clairement défini ses domaines d’intérêt.

Le cloud a la priorité, que ce soit sur le SaaS ou l’infrastructure. Outre l’écosystème Windows et la productivité avec Office 365, la réalité augmentée a une place stratégique avec Hololens. La sécurité et le machine learning sont également sur la feuille de route… au contraire du mobile.

Devenu « Microsoft Accelerator », le programme d’accélération du groupe américain reste d’actualité, pour accompagner les jeunes pousses en amorçage avec du conseil, des outils technologiques et des prises de participation minoritaires. Le tout via 7 structures implantées à Bangalore, Berlin, Londres, Paris, Pékin, Seattle et Tel Aviv.

En France, la 8e promotion a été annoncée au mois de mars. Elle se compose de 11 start-up qui seront hébergées au cœur de Paris, dans le quartier du Sentier. Leur point commun : elles sont déjà passées en phase de commercialisation de leur(s) produit(s) et/ou service(s), mais n’ont pas encore réuni de financement majeur.

Crédit photo : sindlera – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur