Microsoft veut aussi faire sa musique sur le Net

Cloud

MSN lance ce mercredi 4 avril son service MSN Music, une collection de radios en lignes. Gratuites dans un premier temps, elles devraient donner ensuite accès à des contenus payants. Une occupation du terrain en règle pour Microsoft, qui fait suite aux annonces des Majors. Rien de bien formidable, celà dit !

Les annonces se succèdent sur le terrain de la musique en ligne. En début de semaine, Warner, EMI et BMG officialisaient la création de MusicNet, leur plate-forme de distribution (voir édition du 2 avril 2001). Face à eux, Sony et Universal ont déjà présenté une solution équivalente, baptisée Duet (voir édition du 22 février 2001). Pourtant, concrètement rien n’existe encore. On parle de téléchargements, de streaming, d’abonnement, mais ni date, ni tarif, n’ont encore été fixés ou du moins dévoilés. Warner, EMI et BMG ont choisi Real NetWorks, qui distribue RealPlayer, son lecteur de fichiers audio et vidéo. Ce mercredi 4 avril, c’est au tour de Microsoft, concurrent direct de Real Networks avec son Windows Media Player, d’affirmer ses prétentions. La firme de Bill Gates s’appuie sur son portail MSN et crée MSN Music. Le site propose 22 catégories de musique (rock, pop, metal, reggae, roots, etc.) qui comprennent chacune d’autres sous-ensembles. Au total, près de 200 radios sont mises à disposition des internautes.

Un simple guide des radios

Rien à voir donc avec un système de téléchargement à la demande, l’internaute ne peut qu’affiner son choix en indiquant les artistes qu’il apprécie. MSN Music se charge ensuite de lui trouver une radio correspondant au mieux aux morceaux qu’il a indiqués. Pour cela, Microsoft emploie des “guides” chargés de trouver la bonne programmation et utilise une technologie développée par MongoMusic, une société rachetée par la firme de Bill Gates en septembre dernier. Au final, rien ne différentie MSN Music des autres radios en ligne que l’on connaît. Parmi celles-ci, on peut citer celle qui représente certainement la première rivale : Spinner, la radio en ligne détenue par AOL, qui possède aussi WinAMP, un lecteur audio qui remporte un franc succès auprès des utilisateurs. La différence, avec MSN, c’est… Microsoft. Ainsi, les auditeurs des radios de MSN Music se sont obligatoirement procuré un “Passeport” Microsoft, sorte de fiche d’identité qui donne ensuite accès à une série de services en ligne “maison”. On sent poindre la stratégie “.Net” (voir édition du 20 mars 2000). Pour écouter une radio MSN Music : Windows Media Player (WMP) version 7 obligatoire. “WMP 7 ne fonctionne pas sous Windows 95 ou Windows NT 4”, prévient le site de Microsoft qui ajoute : “Aucune version du WMP 7 ne sera créée pour ces systèmes d’exploitation.” Comme ça, les choses sont claires.

Bien entendu Microsoft envisage pour l’avenir des choses formidables : téléchargements à la demande, achats directs de titres… Les fans pourront écouter MSN Music “n’importe quand, n’importe où et sur n’importe quel terminal”, a assuré Jeremy Hinman, l’optimiste directeur du business development de MSN Music. Un peu comme ce que prévoient les Majors qui pour l’instant ne distribuent pratiquement rien par Internet. Dis Microsoft, c’est quand l’avenir ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur