Microsoft veut garder Facebook à portée de main

Mobilité

Le groupe de Steve Ballmer investit 240 millions de dollars dans la plate-forme communautaire et signe avec elle un accord exclusif de publicité en ligne.

Microsoft a cloué le bec à Google sur le dossier de la prise de participation dans Facebook.com. Les deux groupes Internet se montraient très intéressés pour sceller une alliance avec la plate-forme communautaire désormais célèbre. Le Wall Street Journal a indiqué que des représentants des deux groupes se sont rendus la semaine dernière dans les locaux de la start-up de Palo Alto (Californie) pour des ultimes négociations.

Dans un communiqué de presse diffusé le 24 octobre, Microsoft annonce un investissement de 240 millions de dollars (environ 170 millions d’euros) dans Facebook.com. Ce qui représenterait une part minoritaire d’1,6% du capital de la société fondée par Mark Zuckerberg (valorisée à 15 milliards de dollars).

Dans l’annonce de cet accord stratégique, c’est l’enjeu de la publicité en ligne qui figure au premier plan : Microsoft va déployer en exclusivité sa plate-forme publicitaire (Microsoft adCenter) sur Facebook et va prendre en charge la vente d’espaces publicitaires en dehors des Etats-Unis.

Un accord qui accentue la collaboration déjà entamée entre les deux partenaires : en août 2006, Microsoft avait obtenu l’exclusivité pour déployer des bannières publicitaires standards sur Facebook.com. Après extension de l’accord en début d’année, ce contrat est désormais valable jusqu’en 2011.

Lors de la conférence de presse réalisée à Palo Alto le 24 octobre, Kevin Johnson, en tant que Président de la division Platforms & Services de Microsoft, et Owen Van Natta, en qualité de vice-président de Facebook, se sont abstenus de commenter une éventuelle extension de ce partenariat à la recherche sur Internet.

MySpace plus présent à l’international que Facebook

Comment mesurer le phénomène Facebook ? Le service Web 2.0 est considéré comme le principal rival de MySpace (propriété du groupe News Corp) qui a d’ailleurs opté pour un contrat publicitaire avec… .Google. Il affiche 50 millions de membres actifs, sachant que 60% d’entre eux vivent en dehors des Etats-Unis. On comprend pourquoi Microsoft s’intéresse de près aux retombées publicitaires dans le cadre d’une exploitation de la plate-forme à l’international. Un sujet sur lequel Facebook reste peu disert.

Contrairement  à MySpace qui multiplie les déclinaisons locales (y compris en France), Facebook n’a pas annoncé de calendrier de déploiement. Néanmoins, chaque jour, Facebook.com recense 250 000 nouvelles inscriptions et le réseau comprendrait déjà des centaines de milliers de français.

Selon l’institut d’audience Internet ComScore, Facebook constitue la seizième “propriété Internet” aux Etats-Unis pour le mois de septembre 2007 avec 30,6 millions de visiteurs uniques (la 6ème au niveau monde avec 73,5 millions de visiteurs unique). Une belle performance pour cette start-up de la Silicon Valley qui va aborder sa quatrième année d’activité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur