Microsoft veut lutter contre le piratage… aux US

Cloud

Microsoft est sur le point de mettre en place un vaste programme de lutte contre l’utilisation illégale de ses logiciels. Première étape : l’enregistrement obligatoire d’Office 2000, sous peine de blocage pur et simple de la suite bureautique.

Les logiciels de Microsoft sont certainement parmi les plus piratés au monde. Selon la Business Software Alliance (BSA), un groupement d’éditeurs de logiciels en lutte contre la copie illégale, plus de deux millions de sites Web proposeraient déjà en téléchargement la version bêta de Windows 2000, qui n’est pourtant pas encore officiellement disponible…

Pour lutter contre l’usage illégal de sa dernière suite bureautique Office 2000, l’éditeur de Seattle rendra obligatoire son enregistrement. Mis en place pour la toute prochaine mise à jour Office SR-1, le procédé consistera à bloquer le lancement du logiciel au bout de 50 utilisations si l’utilisateur ne s’est pas enregistré. Cette restriction ne s’appliquera qu’aux versions achetées sur CD dans le commerce et pas à celles déployées sous licence dans les entreprises. Elle ne concernera, dans un premier temps, que quelques milliers d’exemplaires, aux US principalement et pas en France, afin de donner le temps à Microsoft d’évaluer le procédé.

Afin de ne pas effrayer le consommateur, Microsoft affirme avoir rendu le processus d’enregistrement aussi simple que possible. En cas d’enregistrement en ligne, il ne sera même pas nécessaire de rentrer le numéro de série d’Office, c’est l’application qui s’en chargera. En retour, le logiciel installera une clé d’identification, qui sera utilisable uniquement sur la machine ayant servi à l’enregistrement. Sinon, il faudra donner à Microsoft un numéro de téléphone, de fax ou une adresse postale afin de pouvoir recevoir la clé de déblocage. Une démarche qui réveille les défenseurs de la vie privée. Jackie Carriker, responsable anti-piratage chez Microsoft, promet que “la société n’utilisera pas ces informations à des fins marketing ni ne les fournira à quelque tierce partie que ce soit sans votre consentement”.

Selon Microsoft, seuls les pirates seront gênés par une telle démarche. Si l’enregistrement obligatoire d’Office fonctionne correctement, il faut s’attendre à ce que d’autres logiciels de l’éditeur en fasse usage. Et aussi que l’action soit étendue à d’autres pays.

De manière moins intrusive, Windows 2000, la prochaine version du système d’exploitation professionnel de Microsoft dont la sortie officielle est toujours prévue le 17 février prochain, doit également intégrer quelques procédés anti-piratages. Le CD-Rom d’installation sera entièrement recouvert d’un hologramme sur lequel on pourra lire, selon l’inclinaison du disque, le nom du produit et un ensemble de dessins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur