Microsoft veut mettre vos données sur Internet

Cloud

Bill Gates explique dans une interview au Financial Times que Microsoft va enrichir son service Hotmail avec des applications bureautiques manipulant des données stockées sur des serveurs Web sécurisés et donc accessibles depuis n’importe où.

Microsoft serait-il en train de scier la branche sur laquelle il est assis ? Bill Gates vient d’expliquer dans une interview accordée au Financial Times que sa société allait enrichir son service de messagerie gratuit Hotmail avec des applications bureautiques gratuites accessibles depuis n’importe où sur Internet.

Selon lui, les abonnés d’Hotmail ?plus de 30 millions en décembre dernier (voir édition du 2 décembre 1998)-pourront bientôt stocker des fichiers textes, la liste de leurs sites préférés, leur calendrier et quantité d’autres choses sur le Web. Les données présenteront l’énorme avantage d’être accessibles depuis n’importe où et d’être constamment à jour puisque stockées et manipulées à un seul et même emplacement.

La messagerie a été la première application disponible sur les micros qui a été massivement reprise sur Internet. De plus en plus de sites portails la proposent. On trouve aussi des sites proposant d’enregistrer ses carnets d’adresse ou de noter ses rendez-vous sur un agenda consultable depuis n’importe où via Internet. Dans un avenir proche, il est fort probable que les téléphones portables ou les assistants numériques connectés à Internet pourront consulter de tels services. Le potentiel de développement de ces applications dont les données seraient enregistrées sur les disques durs des serveurs Internet sont énormes et certains analystes parlent déjà de “bureau universel”.

“Nous avons une stratégie très agressive dans ce domaine”, a confié Bill Gates au Financial Times. La démarche du géant des logiciels peut paraître paradoxale car l’émergence de sites portails offrant des services comme ceux évoqués pourraient très sérieusement concurrencer les suites bureautiques qui tournent sur Windows et sur Mac, à commencer par Microsoft Office. Mais l’éditeur semble avoir déjà tout prévu. La version 5 d’Internet Explorer qui doit sortir ce jeudi (voir article séparé) sera par exemple interfacée avec le service Hotmail. Les abonnés pourront lire leur mail directement dans leur client de messagerie Outlook Express sans avoir à se connecter au site de Microsoft. Un premier exemple de ce que pourrait proposer les prochaines moutures des suites bureautiques de Microsoft.

Reste le problème de la confiance. Les utilisateurs accepteront-ils de laisser des données confidentielles sur le Web chez une société privée qui aura évidemment les moyens d’y accéder ? Les vives protestations déclenchées par la découverte de numéros d’identifications sur les puces d’Intel (voir édition du 19 février 1999) et dans Windows 98 (voir édition du 8 mars 1999) ont de quoi laisser perplexe.

Pour en savoir plus :

* http://www.hotmail.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur