Microsoft veut sa part du gâteau publicitaire dans la télévision interactive

Cloud

En acquérant Navic Networks, l’éditeur prend position sur ce marché prometteur. Il proposera des solutions et des formats de publicité adéquats.

Après avoir investi le terrain de la publicité dans les jeux vidéo (avec l’acquisition de Massive en 2006), Microsoft regarde le potentiel du côté de la télévision interactive. La firme de Redmond vient d’annoncer le rachat du prestataire Navic Networks, une société experte en technologie interactives pour la publicité sur ce type de support qui est basé à Waltham (Massachusetts).

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Mais La transaction pourrait coûter à Microsoft entre 200 et 300 millions de dollars (entre 129 et 193 millions d’euros).

Le marché publicitaire de la télévision fait rêver : c’est un marché mûr avec revenus qui sont garantis. Alors que le champs de la télévision interactive reste un large champ d’exploration, les éditeurs et les annonceurs sont conscients que les coûts de production d’annonces pour le Web sont moins importants que ceux pour la diffusion hertzienne classique.

Navic Networks fournit des solutions de publicité interactive sur les chaines du câble aux Etats-Unis en touchant une audience potentielle de près de 35 millions de foyers. Les publicités ciblent les téléspectateurs géographiquement en fonction de leur code postal. Les annonces apparaissent sous forme de fenêtre cliquable proposant davantage d’information voire l’envoi d’une brochure par mail ou courrier.

Google toujours sur le chemin

“Navic illustre l’investissement continu de Microsoft dans l’industrie audiovisuelle”, a commenté Scott Ferris, en qualité de directeur général en charge des solutions pour les éditeurs et les annonceurs chez Microsoft (Microsoft Advertiser and Publisher Solutions). Le marché de la publicité en ligne représente quelque 70 milliards de dollars (45 milliards d’euros) aux Etats-Unis.

A l’instar de concurrents comme Google, Yahoo ou AOL, Microsoft essaie d’appliquer à la télévision les technologies publicitaires du Web. Ainsi, son principal rival Google expérimente déjà son système de liens sponsorisés AdWord à la télévision, mais son champ se limite à certains abonnés du bouquet satellite Echostar.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur