Microsoft veut séduire l’Asie avec un Windows XP bridé

Cloud

L’éditeur leader de logiciels prédit que le marché de Windows va doubler d’ici six ans. A côté, il lance une version allégée de Windows XP destinée aux marchés asiatiques.

Un milliard. C’est le nombre d’ordinateurs qui tourneront sous Windows d’ici 2010, selon Will Poole, vice-président et responsable de la division Windows pour les entreprises, à l’occasion de la conférence annuelle des partenaires de Microsoft qui s’est déroulée le mois dernier à Toronto et reprises par le site eWeek. Aujourd’hui, Windows équipe environ 600 millions de PC, toujours selon le représentant de Microsoft.

D’ici 5 à 6 ans, l’éditeur verrait donc le marché de son système d’exploitation phare quasiment doubler. Loin de le percevoir comme saturé, Will Poole estime que la demande proviendra du renouvellement des parcs informatiques des entreprises dans les pays développés (35 % des des entreprises travailleraient toujours sous Windows 9x ou NT4) mais aussi des intégrateurs qui répondront à des besoins spécifiques en fournissant des PC taillés sur mesure. Et bien sûr, les marchés des pays en voie de développement.

L’annonce, mercredi 11 août 2004, du programme Windows XP Starter Edition (XPSE) par l’éditeur entre dans cet objectif de conquête des pays émergeants. Présenté à Bangkok (Thaïlande), le programme vise à commercialiser une version économique et localisée, mais allégée, de Windows XP en direction du grand public exclusivement. Avec XPSE, les bénéficiaires seront limités à trois applications simultanées et devront supporter une résolution de 800 x 600 pixels (un comble à l’heure où Microsoft lui même pousse à l’adoption du format haute définition). Si le système permettra de se connecter à Internet, l’exploitation d’un réseau local s’avérera impossible. En revanche, Windows Media Player 9 et Messenger seront inclus. Bref, si Internet Explorer est lancé parallèlement à Messenger et Windows Media Player, il ne sera pas possible d’ouvrir Outlook Express ou tout autre application. Rédhibitoire.

Trois applications maximum

Dès octobre 2004, les intégrateurs de Thaïlande, Malaisie et Indonésie pourront commercialiser des ordinateurs équipés de Windows XPSE qui bénéficiera donc des mises à jour de sécurité du SP2. Deux autres pays de la zone Asie intégreront le programme. Microsoft n’a pas encore dévoilé leur nom, ni les tarifs de Starter Edition. Ce programme pilote programmé sur douze mois sera, en cas de succès, étendu à d’autres pays. Le choix de l’Asie n’est pas un hasard puisque c’est l’une des zones où les produits Microsoft (et l’ensemble des éditeurs informatiques) font l’objet d’un piratage à grande échelle. D’autre part, nombre de gouvernements asiatiques, dont la Chine et le Japon, n’ont pas caché leur intérêts pour l’environnement libre Linux face aux technologies propriétaires de Microsoft.

La stratégie de Microsoft vise donc à (re)conquérir un marché qui est en train de lui glisser entre les doigts. Il n’est pas certain qu’un tel programme incite beaucoup les particuliers à adopter cette version légale de Windows. En tout cas, cette stratégie laisse sceptique le cabinet d’analyse Gartner “Cela va augmenter le piratage des logiciels (…)parce que le seul moyen pour l’utilisateur d’évoluer est de payer pour une version complète de Windows XP familiale.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur