Microsoft veut unifier les services de mise à jour

Cloud

Microsoft Update remplacera les services Windows et Office Update notamment. Une version logicielle du service offrira de nouvelles fonctionnalités pour les installations massives des mises à jour en entreprise.

D’ici l’été 2005, si tout se passe bien, Microsoft devrait lancer Microsoft Update. Un nouveau service de mises à jour distantes visant à lutter contre l’insécurité. Microsoft Update sera à l’ensemble des solutions de l’éditeur ce que Windows Update est aux systèmes d’exploitation. Autrement dit, il englobera sous un seul environnement, tous les services de mise à jour, logicielle comme de sécurité, des applications Microsoft : Windows mais aussi Office, Server, etc.

L’objectif du service est évidemment de simplifier la démarche de l’utilisateur (qui n’a plus besoin de passer par les différentes applications pour lancer les mises à jour) tout en renforçant la sécurité globale du système. “Parmi les 13 correctifs publiés hier, il y en a notamment un qui concerne la suite Office et qui n’apparaît pas dans la liste proposée par Windows Update”, explique Bernard Ourghanlian, directeur technique et responsable de la sécurité chez Microsoft France, “avec Microsoft Update, ce correctif sera directement intégré.” Microsoft Update remplacera, à terme, tous les services de mise à jour de l’éditeur.

La version bêta disponible

Microsoft Update ne s’arrêtera pas aux seules mises à jour des postes utilisateurs. Il apportera de nouvelles fonctions d’administration pour le déploiement massif des mises à jour. Avec le Microsoft Update Services, les responsables informatiques seront en mesure de contrôler les installations en réseau, permettant ainsi de programmer les mises à jour selon la période ou/et les domaines ou encore de forcer les installations. Pour les intéressés, Microsoft a lancé la version bêta de Microsoft Update qui, pour l’heure, continue de s’intituler Windows Update (version 6).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur