Microsoft veut venir à bout des attaques SQL

Cloud

L’éditeur de Redmond propose, avec l’aide de HP, un kit d’outils pour détecter les vulnérabilités des sites Web développés en ASP et ASP.Net.

Microsoft s’est fendu d’une alerte de sécurité datée du 24 juin. Microsoft Security Advisory (954462) évoque la montée en charge des tentatives d’attaques par injection de requêtes SQL à l’encontre de sites qui exploitent les technologies ASP et ASP.Net de l’éditeur mais “qui ne suivent pas les recommandations de développement pour sécuriser les applications web“.

Aucune faille et autre bug d’application n’est donc reporté dans cette alerte de Microsoft. Mais il est rappelé que “lorsqu’une attaque par injection SQL réussit, l’attaquant peut compromettre les données de la base et peut potentiellement exécuter du code à distance“. Un moyen efficace d’installer des malwares sur les machines victimes.

Ces mauvais élèves de la sécurité bénéficient néanmoins de toute l’attention de Microsoft dont l’image de technologies vulnérables collent encore trop à la peau à la firme de Redmond. Pour l’occasion, Microsoft s’associe à HP afin de proposer gratuitement des outils de détection des vulnérabilités d’un site.

HP Scrawl permet ainsi de détecter les pages potentiellement sensibles aux injections SQL simplement en indiquant une adresse Web. Autre outil proposé : UrlScan, un filtre de requête HTTP développé par Microsoft qu’il vient de rafraîchir en version 3.0.

Enfin, le tableau ne serait pas complet sans le Microsoft Source Code Analyzer for SQL Injection, un outil d’analyse de la conformité sécuritaire du code ASP avec assistance pour combler les failles détectées.

Un véritable arsenal avec lequel les administrateurs et développeurs n’ont plus d’excuses pour ne pas sécuriser leurs systèmes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur