Microsoft : la mission Windows 10 faussée par le mobile ?

MobilitéOS mobilesPCPoste de travailSmartphonesSystèmes d'exploitation
windows-10-milliard-2018
4 3

Microsoft estime que la restructuration de son activité mobile ne lui permettra pas d’atteindre l’objectif du milliard d’appareils sous Windows 10 en 2018.

Microsoft atteindra-t-il son objectif ambitieux d’un milliard de machines équipées de Windows 10 à l’horizon 2018 ?

Il y a de quoi en douter : la firme elle-même reconnaît qu’il faudra probablement davantage de temps pour parvenir à ce seuil*.

Selon l’un de ses porte-parole, qui s’est confié à Business Insider, ce n’est pas tant dans le monde du PC et des tablettes que le rythme est trop faible (350 millions d’appareils ont adopté le nouvel OS), mais dans l’univers des smartphones.

Non seulement Microsoft ne parvient pas à rattraper son retard sur ce segment, mais son business tend même à décliner sérieusement : au dernier pointage de Gartner, Windows Phone capte tout juste 1 % du marché mondial des systèmes d’exploitation pour smartphones, loin derrière iOS… et surtout Android, qui avoisine les 80 %.

Dans ce contexte, l’éditeur de Redmond a entrepris une vaste restructuration récemment marquée par l’annonce du licenciement de 1 850 personnes personnes travaillant essentiellement en Finlande pour la filiale Microsoft Mobile Oy.

Une charrette qui s’ajoute aux 4 500 salariés « transférés » à FIH Mobile Ltd (Hon Hai/Foxconn Technology Group) et HMD Global Oy (division Technologies de Nokia) dans le cadre de la cession « temporaire » de l’exploitation de la marque Nokia sur les téléphones d’entrée de gamme (feature phones).

Un trio de Surface ?

Microsoft poursuit l’exploitation en propre de terminaux haut de gamme sous Windows 10 Mobile, avec la marque Lumia et en s’appuyant sur des partenaires OEM comme Acer, Alcatel One Touch et HP.

Les rumeurs font état de trois smartphones Surface Pro qui arriveraient sur le marché au printemps 2017, avec des puces Qualcomm MSM8998 (probablement du Snapdragon 830) pour concurrencer les futurs iPhone 7 d’Apple et Galaxy Note 7 de Samsung.

En attendant, pour conserver dans son giron les utilisateurs mobiles habitués à la suite Office, Skype et consorts, Microsoft – dont l’activité sur les téléphones a observé une baisse de CA de 46 % sur la période de janvier à mars 2016 – décline ses solutions sur les plates-formes concurrentes Android et iOS.

Dans le même temps, des éditeurs abandonnent Windows Phone. Amazon en fait partie. Le groupe e-commerce a annoncé que son application shopping ne serait plus mise à jour à partir du 25 juillet.

* Il faudra plus précisément « viser au-delà de l’exercice fiscal 2018 », qui se terminera le 30 juin 2018. Pour plus d’informations, voir notre article « Windows 10 : les ficelles de Microsoft pour atteindre le milliard ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur