Microsoft : Windows a besoin d’un nouveau souffle

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Malgré 400 millions de licences Windows 7 écoulées, le chiffre d’affaires de Microsoft en lien avec son OS majeur baisse un peu. “Windows 8” à la rescousse ?

Microsoft se porte bien mais Windows a besoin d’un nouveau souffle.

Sur l’ensemble de l’exercice 2010-2011, Microsoft affiche un chiffre d’affaires de 69,94 milliards de dollars (+12% en un an).

Le bénéfice net annuel se chiffre à 23,15 milliards, une hausse de 23 %.

Ce sont les divisions serveurs et business qui ont permis cette envolée (hausses respectives de 12% et 7% pour ces deux divisions).

Malgré des ventes de Windows en baisse, Microsoft affiche quand même des profits en hausse sur l’ensemble de son exercice fiscal 2010-2011 qui vient de s’achever.

Que devient la pépite Windows ? On touche au coeur de métier de Microsoft.

Son système d’exploitation reste la composante essentielle dans le business de la firme de Steve Ballmer.

Même si son influence s’estompe un peu.

Le chiffre d’affaires généré à partir de la vente d’OS est en baisse (relative) en baisse de 1% entre Q4 2010 et Q4 2011 (années fiscales) et de 2% sur les deux derniers exercices (2009-2010 et 2010-2011).

Rien d’alarmant mais dans un contexte de concurrence acharnée avec Google et Apple qui affichent des résultats florissants, il faut rester vigilant.

Pour Microsoft, ce tassement des ventes de Windows s’explique surtout par une hausse mécanique lors du lancement de Windows 7 fin 2009.

Mais l’adoption massive de Windows 7 en très peu de temps montre probablement que son modèle de lancement par “bursts” de nouvelles versions de Windows a vécu.

Peut-être qu’il faut aussi aller voir du côté des ventes de netbooks qui se sont écroulées au profit de celles de tablettes avec l’iPad en premier lieu.

Les revenus de Microsoft liés aux netbooks ont ainsi dégringolé de 40% en un an.

Toutefois, dans le même laps de temps, les ventes de PC au niveau mondial ont augmenté de 2,5% même si elles ont décliné aux Etats-Unis.

Ventes de netbooks en chute au profit de celles de tablettes qui n’embarquent pas Windows, c’est sur ce constat et ce pari que Windows 8 sera lancé en 2012.

Reste qu’il faudra faire le grand écart entre le monde de l’entreprise et celui du grand public avec une version de Windows qui interroge dans le milieu professionnel.

Comment une ergonomie qualifiée de “touch centric” pourra s’acommoder du sempiternel duo clavier souris indétrônable en entreprise.

Microsoft reste également plus que laconique lorsqu’il s’agit d’évoquer les outils de développement et de packaging applicatif mais aussi de la prise en charge des services cloud.

Ces bons résultats sont probablement liés aux excellentes ventes d’Office 2010, qui s’est écoulé à plus de 100 millions de licences cette année.

Il convient également de noter qu’avec un chiffre d’affaires de 1,49 milliard de dollars, la division Entertainment and Devices de Microsoft a connu une croissance de 30% en un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur