Microsoft XP : le site avant l’OS

Cloud

Le site consacré à Windows XP est en ligne. Au même moment, Bill Gates présentait, à Seattle, la version bêta 2 du futur système d’exploitation.

Le futur Windows XP n’en est encore qu’à la version bêta (2, il est vrai) mais il a déjà son site (comme la Xbox, d’ailleurs). Pour le moment, le site ne présente pas un grand intérêt. Quelques news, issues de la presse américaine mais sans sujet polémique, complètent la description des principales nouveautés (concentrées sur la communication, le traitement et la consommation de contenus numériques). Trois copies d’écran ne dévoilent pas grand-chose si ce n’est une refonte assez importante de l’interface graphique. Côté ergonomie, on y aperçoit le bouton Démarrer (Start) toujours dans le coin inférieur gauche de l’écran. Enfin, le site invite à laisser ses coordonnées pour recevoir la newsletter et permettra d’acheter une préversion… à condition d’avoir un compte Hotmail, MSN ou Passport.

La version unifiée de Windows, brique essentielle de la stratégie .Net

Pour en savoir plus sur la nouvelle plate-forme de Microsoft, mieux valait assister à la présentation que Bill Gates a donnée, mardi 13 février, à l’Experience Music Center de Seattle, un musée dédié à Jimi Hendrix et créé par Paul Allen, l’autre cofondateur de l’empire du logiciel. L’architecte logiciel en chef de Microsoft a présenté XP comme la plus importante évolution de Windows depuis la version 95. Basé sur le noyau Windows 2000, “Windows XP est au centre de la révolution numérique”, a modestement déclaré Bill Gates. Il est vrai que Windows XP ne se limite pas à “faciliter le travail avec les caméras, assistants personnels et lecteurs MP3”, comme l’a souligné l’ex-président de Microsoft. C’est aussi la version tant attendue qui unifie tous les Windows (voir édition du 2 novembre 2000). Autre confirmation, Windows XP, comme Office XP, se positionne comme une brique majeure de la stratégie .Net de la société (voir édition du 25 janvier 2001). Enfin, XP est le premier produit de l’éditeur à exploiter MPA, la solution antipiratage de Microsoft (voir édition du 7 février 2001). Selon son présentateur, le développement de Windows XP aura coûté 1 milliard de dollars à Microsoft qui compte en ajouter 200 millions pour son lancement. En revanche, Bill Gates s’est bien gardé d’en révéler le prix de vente.

Pour en savoir plus : Le site de Windows XP (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur