Microsoft-Yahoo : Carl Icahn veut renouer le lien s’il prend le pouvoir

Mobilité

Steve Ballmer et Carl Icahn, le milliardaire trublion actionnaire de Yahoo, font monter la pression à l’approche de l’assemblée générale du groupe Internet.

(Photo d’illustration : archive) Carl Icahn, un des principaux actionnaires individuels de Yahoo et prétendant au poste de président du conseil d’administration de Yahoo, et Steve Ballmer, pdg de Microsoft, ont déclaré être en contact régulièrement, et s’accordent sur une transaction entre les deux entreprises. Un nouveau rebondissement dans la saga Yahoo-Microsoft, dont l’accord n’a jamais abouti mais des rumeurs ont toujours persisté sur une éventuelle reprise des négociations.

Carl Icahn espère convaincre les actionnaires Yahoo lors de la prochaine assemblée générale du 1er août de la nécessité de “débarquer” le conseil d’administration actuel. Le milliardaire américain a officialisé dans une lettre aux actionnaires que Steve Ballmer “serait immédiatement intéressé par une discussion au sujet d’une transaction majeure avec Yahoo, si un nouveau conseil était élu.” Nouveau conseil sous-entendant, dirigé par l’investisseur Carl Icahn.

Dans un communiqué, Microsoft confirme être parvenu à la conclusion “qu’il ne peut pas s’accorder” avec le conseil en place, et qu’il est intéressé par “une reprise des négociations une fois qu’un nouveau conseil d’administration est élu.”

Une heure au téléphone

Carl Icahn souligne dans sa lettre passer “jusqu’à une heure au téléphone avec Steve Ballmer, à discuter de Yahoo”. Le milliardaire américain réitère ses critiques de la direction actuelle chez Yahoo : “Il est inutile de continuer à pointer du doigt les erreurs commises par Yahoo, quand l’entreprise a décliné l’offre de 33 dollars par action de Microsoft.”

Continuant son plaidoyer, il ajoute que Yahoo “est au bord du précipice”, perdant d’importantes parts de marché dans le secteur de la recherche en ligne. Icahn compare les performances de Yahoo à celles de Google, observant “l’exode des talents” qui a lieu de l’une vers l’autre. “It is time for a change”, conclut-il, en annonçant une série de mesures, notamment “des négociations immédiates avec Microsoft” et “le remplacement rapide de Jerry Yang” (l’actuel pdg de Yahoo, ndlr).

Entre temps, Yahoo a fait part de ses observations sur l’affaire Ballmer-Icahn : “Nous estimons que de forcer la vente du service de recherche en ligne de Yahoo à Microsoft pour un prix encore indéterminé va à l’encontre des intérêts des actionnaires de notre entreprise.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur