Microvision : l’écran au coeur de la rétine

Cloud

La société Microvision a fait la démonstration du Nomad, un système portable qui projette sur l’oeil une image de grande qualité sans cacher le champ de vision. Destiné aux applications industrielles, cet appareil pourrait un jour enrichir les capacités des PDA, voire permettre le développement de nouveaux types de jeux vidéo.

Un écran de quelques centimètres carrés équivalent à un 17 pouces doté d’une résolution de 800 x 600, le tout dans un système léger (500 gr environ), autonome et mobile. Telle est la solution proposée par la société américaine Microvision avec le Nomad Personal Display System. Il s’agit d’un module optique monté sur un casque et qui se place à environ deux centimètres de l’oeil. Trois diodes, verte, rouge et bleue, émettent un rayon laser contenant les informations qui composent l’image. Ce rayon est traité électroniquement et optiquement – via le MEMS ou micro-electrical-mechanical system, sorte de scanner à miroir vibrant complété d’un module optique – de façon à renvoyer une lumière sans danger pour l’oeil. Une image fortement contrastée passe par une lentille-écran translucide avant de frapper la rétine. L’image ainsi projetée serait d’une qualité telle qu’on peut sans difficulté y lire du texte en corps 10, soit une taille quasiment équivalente à ce qu’on trouve en ligne.

Ce système aux allures futuristes (on pense à une scène de la Guerre des étoiles ou à certains équipements ultra-perfectionnés de l’armée) présente l’avantage de délivrer des informations sans gêner le champ de vision de l’utilisateur qui conserve également l’usage de ses mains et reste sensible à son environnement. Microvision envisage même de fondre son système Nomad dans une tenue vestimentaire. L’appareil se veut ouvert en se connectant à partir d’une prise SVGA ou D-Sub à 15 broches.

Des applications à l’informatique grand public ?

Le Nomad se destine particulièrement aux applications de contrôle aérien, d’imagerie médicale, d’assistance et maintenance industrielles, etc. Des secteurs professionnels de pointe essentiellement. Mais on peut imaginer que le système pourrait se décliner à la micro-informatique nomade ou ludique. Cela pourrait éventuellement présenter une réponse au problème de la petite taille des écrans des PDA et autres téléphones mobiles. Microvision travaille à réduire la taille des composants, leur poids, leur consommation et leur coût. Mais de nombreux mois de travail seront encore nécessaires avant que l’appareil puisse être mis sur le marché du grand public, aussi technophile soit-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur