Entreprise

Mimesis Republic en liquidation : fin de partie pour Mamba Nation

Mimesis-Republic-mamba-nation-liquidation-nicolas-gaume
0 0 Donnez votre avis

Mimesis Republic, co-fondée par Nicolas Gaume (ex-Kalisto), a fermé ses portes. La start-up a développé Mamba Nation, une plateforme communautaire en 3D qui avait pris ses marques sur Facebook.

La start-up parisienne Mimesis Republic n’a pas trouvé sa place dans les jeux sociaux.

L’éditeur de jeux vidéo sociaux, en particulier Mamba Nation (plateforme communautaire 3D), a été placé en liquidation judiciaire la semaine dernière.

Créée en 2007 par Nicolas Gaume et Sébastien Lombardo, la société a effectué au premier trimestre 2011 une levée de fonds de 7,5 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs : Artemis (Groupe Pinault), Laurent Schwartz (cofondateur d’Alten), Xavier Niel (Kima Ventures) et Marc Simoncini (Jaina Capital).

On y a compté un effectif de 47 personnes.

En avril 2011, elle a lancé la version bêta de Mamba Nation, « le premier univers dédié aux 13-25 ans qui relie vie réelle et virtuelle avec les réseaux sociaux comme passerelle ».

La société a recensé jusqu’à 640 000 utilisateurs en France via Facebook (dernier pointage disponible sur l’interface).

Mamba Nation permettait de créer des petits avatars, et de faire évoluer l’univers, dans lequel on peut notamment tchater.

Le jeu intègre une interface 3D, et des vidéos, grâce à un partenariat avec Dailymotion. Le service était hébergé sur Amazon Web Services.

Pour Nicolas Gaume, c’est un nouvel échec après le naufrage de Kalisto.

Cet éditeur de jeux vidéo qui n’a pas résisté à l’éclatement de la bulle Internet au début des années 2000 (et qui a valu à son président des ennuis avec la COB ou autorité de régulation des marchés financiers à l’époque).

Signalons que Nicolas Gaume a été réélu président du Syndicat national du jeu vidéo (SNJV) à la mi-octobre.