Mini-PC : la prochaine gamme de NUC signée Intel se précise

MobilitéPCPoste de travail
Intel-NUC-DE3815TYKHE

Intel prévoirait de lancer trois nouveaux PC miniaturisés NUC au premier semestre 2015 avec, à l’affiche, ses nouvelles plates-formes Broadwell et Braswell.

La prochaine génération de mini-PC NUC (Next Unit of Computing) par Intel se précise avec des documents non officiels publiés par FanlessTech. On y découvre sa feuille de route : trois modèles devraient ainsi être lancés dans le courant du premier semestre 2015.

Dévoilé lors de la session IDF organisée à San Francisco en septembre 2012, le premier NUC complet est ensuite apparu rapidement sur le marché (décembre 2012). Grâce à son nouveau format de carte mère miniaturisé, il avait pour objectif de redynamiser le secteur des PC de bureau et de donner des idées aux constructeurs de PC. Le NUC, malgré ses composants miniaturisés, reste modulable comme tout PC de bureau, l’utilisateur pouvant ainsi choisir sa barrette mSATA (M.2 désormais) de son choix pour le stockage et ses barrettes de DRAM.

Dans le sillage du Raspberry Pi, les mini-PC ont le vent en poupe depuis plusieurs années mais ont comme dénominateur commun un manque de puissance. Intel mise sur sa prochaine gamme de NUC pour rehausser les performances de ces mini-PC et ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Les documents publiés dévoilent ainsi trois nouveaux NUC, dont deux modèles suffisamment puissants pour permettre de jouer à des jeux vidéo. Ils peuvent aussi bien servir de PC Home Theatre ou encore jouer le rôle de mini serveur (node.js par exemple).

NUC : du retard en raison de la technologie 14 nm

Intel suit le même schéma que pour les précédentes gammes avec des modèles haut de gamme, moyen de gamme et d’entrée de gamme.

Les déclinaisons NUC5i5RYK et NUC5i3RYK embarquent respectivement des processeurs Core i5 et i3 à architecture Broadwell (qui succède à Haswell) épaulés par 16 Go de mémoire vive DDR3 maximum, tandis que le premier prix (NUC5c-PYH) sera caractérisé par un processeur Celeron à architecture Braswell (qui succède à Bay Trail). Toutes ces puces ont en commun une finesse de gravure de 14 nm. Pas de précision sur les solutions Intel HD Graphics intégrées même si le support de la définition UHD / 4K est au programme.

Le lancement du NUC5c-PYH est prévu au deuxième trimestre 2015 tandis que les deux autres modèles devraient sortir au premier trimestre 2015. Un retard imputable aux difficultés rencontrées pour mettre au point la technologie 14 nm, ce qui va se traduire par un retard dans la livraison des puces Broadwell.

Intel prévoit par ailleurs deux boîtiers différents pour les modèles avec puce Broadwell, les NUC5i5RYH et NUC5i3RYH plus volumineux pouvant ainsi embarquer un SSD classique au format 2,5 pouces plutôt qu’une barrette de flash au format M.2 (plus onéreuse). C’est aussi ce même format qui caractérise le modèle d’entrée de gamme.

Pour le reste, on trouve 4 ports USB 3.0 externes, 2 ports USB 2.0 internes, des ports mini HDMI et mini DisplayPort, des prises jack microphone et sortie audio. En plus du Wi-Fi ac et du Bluetooth 4.0, le support du NFC et la présence d’un socle pour la recharge sans fil sont également de la partie, moyennant le changement du couvercle.

Avec cette nouvelle gamme de NUC, Intel entend bien donner un nouvel élan aux PC de bureau, de la même manière que le standard des ultrabooks avait été initié pour contrer l’offensive des tablettes.

Quiz : Connaissez-vous vraiment Intel ?

(Crédit photo : Intel-NUC-DE3815TYKHE)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur