Mini-PC : la révolution est en marche

Mobilité
revolution-mini-pc

Coût d’acquisition minimal, faible consommation d’énergie, conception fanless : les barebones, ces PC desktop de petite taille, pourraient intéresser les entreprises en tant que substituts aux clients légers.

Près d’un milliard de smartphones vendus en 2013 selon IDC, environ 200 millions de tablettes écoulées dans le même temps d’après Gartner : les terminaux mobiles ont bouleversé le marché informatique.

Les constructeurs de PC ont réagi en adaptant leurs gammes de machines portables, avec un accent sur les formats hybrides, à mi-chemin entre notebooks et tablettes. Une effervescence qui ferait presque oublier que le segment desktop connaît lui aussi une transformation rapide, marquée par le renouveau des stations de travail ou encore l’essor des All-In-One.

C’est sans compter le mouvement des mini-PC, lancé non pas à l’initiative de fabricants “classiques”, mais par des sociétés proposant des barebones, c’est-à-dire des machines intégrant boîtier, carte mère et processeur, auxquels il faut ajouter mémoire vive, disque dur et système d’exploitation.

Avec sa gamme Nuc, Intel s’est imposé comme l’un des champions du secteur. Ses derniers modèles ont corrigé les quelques soucis des premières versions, notamment une connectique parfois un peu faible et l’obligation de passer par un module mSATA pour le stockage. Parmi les autres acteurs positionnés sur ce créneau très porteur, on retrouve Gigabyte avec la gamme Brix, MSI avec les Wind Box, Zotac et sa lignée Zbox, ainsi que Shuttle avec les familles de barebones XS et DS. Leur premier argument : le prix. En la matière, Zotac s’est distingué avec le Zbox ID18, accessible pour environ 120 euros TTC. Intel et Gigabyte ont suivi le même chemin.

Positionnées dans une logique low cost, ces machines délivrent peu de puissance. Elles consomment néanmoins peu d’énergie, se montrent relativement silencieuses et leur conception sans ventilateur en fait des candidats de choix pour une installation dans des environnements difficiles de type atelier ou usine.

Leur prix peut aussi en faire des remplaçantes idéales pour les clients légers en entreprises. A l’heure actuelle, leur succès poussent les constructeurs de PC à se pencher sur le phénomène. Silicon.fr cite l’exemple de HP, qui commercialise les ProDesk 600 Mini et EliteDesk 800 Mini dans une échelle de prix supérieure, mais en conservant les avantages des mini-PC.

Le groupe californien s’est aussi lancé, au même titre que Dell et Asus, dans l’aventure Chromebox, du nom de ces PC desktop conçus pour Chrome OS, le système d’exploitation Web et cloud de Google. Autant de produits qui pourraient éventuellement être déclinés sous Windows…

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de HP ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur