MinnowBoard : une plate-forme de développement Intel à 199 dollars

Mobilité
intel-minnowboard

Pour 199 dollars, Intel propose la plate-forme de développement open source MinnowBoard, basée sur un processeur Atom E640 et dédiée essentiellement au monde de l’embarqué.

Développée avec le spécialiste des équipements matériels CircuitCo Electronics et présentée comme le premier PC open source signé Intel, la carte mère MinnowBoard est disponible pour 199 dollars dans certaines boutiques spécialisées américaines.

Basée sur un Atom E640 (processeur 32 bits à 1 GHz, lancé en 2010), elle est également commercialisée en Europe, à 132 livres sterling (environ 150 euros TTC, hors frais de port), via un unique revendeur, en l’occurrence Farnell.

Les bidouilleurs devraient trouver leur compte en cette machine d’un gabarit réduit (10 x 10 cm) qui, à l’image d’un Raspberry Pi, est livrée telle quelle, dépourvue de boîtier.

Son échelle de prix la destine toutefois davantage à des applications professionnelles qui incluent l’affichage dynamique, la diffusion de contenu numérique, la vidéo-protection, les bornes d’information, les automates de vente au détail, le stockage résidentiel… avec des capacités de virtualisation.

Pour 199 dollars, on bénéficie d’un contrôleur hub Intel EG20T pour le bus bus PCIe, d’une solution graphique Intel GMA 600, de 1 Go de mémoire vive DDR2, d’une interface SATA 2 (3 Gbit/s) et d’un slot microSD.

La connectique inclut un port HDMI, le son analogique en sortie, l’Ethernet Gigabit et un concentrateur USB 2.0 à deux fiches. Un OS Linux (distribution Angstrom) accompagne le tout.

Des cartes d’extension propriétaires (WLAN, affichage annexe LVDS tactile, caméra, module de mémoire de masse, audio haute définition sur 4 canaux, etc.) enfichables par quatre permettent de faire évoluer la configuration.

Ce qui fait de la MinnowBoard une plate-forme open source n’est autre que la publication de la schématique, du design et de plusieurs manuels utilisateur (document PDF) sous licence Creative Commons.

Ce qui permet à quiconque de les répliquer et de les adapter sans contrainte.

C’est là le principal argument d’Intel face aux nombreux kits de développement x86, notamment ceux délivrés par VIA Technologies. A contrario, dans la confrontation avec les micro-composants ARM ou Arduino, le discours s’oriente plutôt sur la performance.

Et sur la présence d’une véritable configuration PC x86 complète, embarquant des technologies de type PCIe, Gigabit Ethernet ou SATA.

C’est sans compter deux fonctionnalités spécifiques du monde Intel, et qui peuvent se révéler essentielles pour le développement ou le test d’applications : Hyperthreading et VT (Virtualization Technology).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Intel ?

Crédit photo : MinnowBoard.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur