Mise à jour de l’application PayPal : le défi du développement mobile

Apps mobilesE-paiementMarketingMobilité
paypal-app-mobile
2 2

La dimension d’expérience personnalisée est au cœur de la nouvelle version de l’app mobile PayPal… qui reçoit un accueil mitigé.

Une ou cinq étoiles ? La dernière version de l’application mobile PayPal divise les foules.

Si les retours sont plutôt positifs sur l’App Store d’Apple, on ne peut pas en dire autant des évaluations laissées sur Google Play : développer pour Android reste un défi au vu de la fragmentation de l’écosystème.

Pour mieux répondre à la demande des utilisateurs, PayPal a fait le choix de l’open innovation, à travers un programme bêta en jonction avec ses équipes de service client.

Selon le spécialiste du paiement électronique, cette démarche a permis, entre autres, d’ajouter, sur Android, l’authentification par empreintes digitales… mais vraisemblablement sur un nombre limité d’appareils.

La fonction semble en l’occurrence inopérante sur les terminaux Nexus, d’après les commentaires publiés sur le Play Store. C’est mieux sur les Galaxy de Samsung, mais il se pourrait que des problèmes surviennent avec la mise à niveau vers Android Marshmallow, pour des questions d’API.

Certains utilisateurs déplorent la disparition de fonctionnalités. Par exemple, l’encaissement de chèques, que l’on pouvait « importer » dans l’application en les photographiant.

Pour d’autres, c’est le widget qui a disparu ; ou la possibilité de finaliser, via l’application, une transaction amorcée sur une page Web.

Incontournable mobile ?

L’interface Android, qui se rapproche de celle d’iOS, reçoit elle aussi un accueil mitigé. Il faut dire que des erreurs de chargement viennent régulièrement entacher l’expérience. Il faut, par ailleurs, s’habituer au nouveau tableau de bord pour suivre l’historique des transactions et envoyer/recevoir de l’argent.

La partie transfert de fonds a fait l’objet d’un effort de développement particulier (hiérarchisation des contacts, possibilité d’en importer depuis le carnet d’adresses…), PayPal ayant constaté que le nombre de transactions P2P dans son app mobile avaient plus que doublé sur les deux dernières années.

Cette refonte doit surtout accompagner la montée en puissance de l’ex-filiale d’eBay dans le mobile, par lequel ont transité, en 2015, 20 millions de dollars de paiements (+ 45 % d’une année sur l’autre et un quart du volume global de paiements traités*, selon les derniers résultats financiers).

Elle fait suite au renouvellement de l’interface de gestion d’activité pour les e-commerçants, avec un focus sur la personnalisation.

On retrouve cette dimension dans l’application mobile, non seulement au travers des listes de contacts, mais aussi par la mise en avant des outils que l’on utilise le plus souvent.

PayPal reste discret sur les capacités de paiement en magasin. Il est question d’une « simplification », notamment pour les achats via les partenaires ou via des codes de paiement. Mais il reste un point d’interrogation sur la prise en charge des transactions sans contact…

* Autre indicateur favorable : selon Forrester Research, le commerce mobile représentera plus d’un tiers des transactions en ligne sur l’année 2016.

Crédit photo : SGM – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur