Misfit Phase : un fitness tracker se cache derrière cette montre connectée

Mobilité
7 5

Dans la série des wearable technologies, Misfit (filiale de Fossil) lance une montre « hybride » combinant smartwatch et affichage analogique de l’heure.

Misfit (filiale de Fossil, enseigne de vente de montres, portefeuilles, sacs et accessoires) vient de lancer une montre « hybride » combinant smartwatch et affichage analogique de l’heure.  Elle creuse le sillon des fitness trackers et des appareils connectés.

Son tout dernier produit baptisé Misfit Phase est une montre connectée qui marie la smartwatch à une montre plus classique à aiguilles.

Malgré les apparences, on est en effet bien en présence d’un appareil de type fitness tracker, à l’instar des Shine et Ray, capable de mesurer le nombre de pas, d’estimer la distance parcourue et les calories brûlées, et de suivre le sommeil pour en évaluer la durée et la qualité.

De manière classique, l’appareil de la vague « wearable technologies » se synchronise en Bluetooth au smartphone et alerte le porteur des appels entrant, des SMS et autres notifications d’applications. Un petit point coloré au bas du cadran renseigne l’utilisateur après qu’une vibration l’ait prévenu. Les aiguilles sont aussi habilement utilisées pour afficher des données sur le cadran.

Exploitable comme un « smart button » (« bouton intelligent »), la montre permet d’interagir avec le terminal mobile afin de contrôler la musique, l’appareil photo et d’autres objets connectés.

L’aspect esthétique n’est pas oublié. Etanche à 5 ATM (50 mètres en profondeur, peut résister une pression de 5 Bars), la montre de Misfit allie en effet nouvelle technologie et design soigné abrité dans un boîtier en acier inoxydable.

La Phase présente l’avantage de fonctionner sur pile CR2430 (grâce à l’absence d’écran tactile) avec à la clef une autonomie de six mois, selon le fabricant.

Décliné en six coloris, la Misfit Phase sera commercialisée à compter du 7 novembre prochain au tarif de 179 euros, notamment sur le site Internet de la marque.

Misfit, propriété de Fossil depuis novembre 2015

Pour Misfit, qui a également récemment lancé la v2 de son tracker Shine, un nouveau champ de possibilités s’est ouvert avec le passage dans l’escarcelle de Fossil, qui revendique 50 millions de montres et d’accessoires vendus en 2014 dans 150 pays.

En quatre ans d’existence, Misfit a levé un peu plus de 60 millions de dollars, dont une partie injectée par le fabricant de smartphones et d’appareil high-tech (y compris dans une dimension « wearable technologies »). Finalement, en novembre 2015, Misft a été acquis par Fossil pour 260 millions de dollars.

IDC prévoit un chiffre d’affaires de 33,7 milliards de dollars à l’horizon 2018 pour le segment des wearable technologies. Mais celui-ci est ultra-concurrentiel avec une myriade d’acteurs : Fitbit (numéro un mondial des bracelets connectés) et Jawbone pour les pure players, auxquels il faut ajouter les fabricants de produits électroniques tels que LG, Apple, Samsung…

 

misfit-phase-b

(Crédit photo : @Misfit)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur