Mission Zelnik : réactions de la SACEM, UFC-Que Choisir, GESTE et Emmanuel Torregano

Après les propositions du rapport Zelnik, ITespresso.fr propose un florilège de commentaires d’organisations impliquées dans le développement d’offres légales de contenus numériques. Les avis divergent…

musica digitale due

Le rapport Zelnik (« Création et Internet ») sur le développement de l’offre légale de contenus numériques (musique, livre, cinéma, audiovisuel), qui comporte 22 propositions, commence à susciter des réactions de la part des organisations sectorielles concernées (producteurs, diffuseurs, organismes d’ayants-droit…).

ITespresso.fr a compilé quatre commentaires argumentés : SACEM, UFC-Que Choisir, le GESTE et le point de vue d’Emmanuel Torregano (journaliste spécialisé dans les contenus numériques).

SACEM : « Des solutions insuffisantes aux problèmes rencontrés par la filière musicale »

Dans un communiqué, la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) indique qu’elle avait placé « beaucoup d’espoir » dans cette mission à double objectif (« améliorer l’offre légale de contenus culturels sur Internet, et la rémunération des artistes et de tous ceux qui concourent à la création des œuvres »).

Après quatre mois de travaux, la Commission Zelnik laisse un goût d’inachevé. « Force est de constater que les solutions retenues ne répondent que très partiellement à ces objectifs et sont clairement insuffisantes pour soutenir rapidement et significativement un marché en transition affecté par une violente dégradation », rétorque la Sacem.

Cette dernière indique qu’elle « n’est naturellement pas opposée aux solutions promouvant la gestion collective et est en principe favorable à toute proposition permettant un partage juste et transparent des revenus pour ce type de marché émergent. La solution envisagée ne concerne que les seuls droits voisins. »

La Sacem souhaite que les services « 2.0 » (YouTube, Facebook, MySpace…) et les fournisseurs d’accès participent « à la rémunération d’une création sans laquelle ils ne connaîtraient pas un tel développement. »

(lire la suite page 2 : réaction d’UFC-Que Choisir)

Derniers commentaires



3 replies to Mission Zelnik : réactions de la SACEM, UFC-Que Choisir, GESTE et Emmanuel Torregano
  • Le 7 janvier 2010 à 22:20 par Carla Noirci

    L’incompétence de la SACEM n’a d’égal qu’avec son incurie. Concrétement, comment precevoir des taxes sur les revenus publicitaires d’entreprises étrangères, régies par des procédures fiscales hors juridiction ? C’est comme NKM qui souhaite protéger les données (vous savez, le contenu des mails, ou tout autre donnée personnelle), alors même que les contrats d’agrément que l’internaute accepte pour ouvrir un compte FaceBook ou Gmail, stipule que tout appartient à America Inc.
    Du bla bla de salonnard, que dis-je, de parasties de la culture; les vautours SACEM sont, eux, grasselment payés pour produire du vent.

  • Le 8 janvier 2010 à 9:48 par JD

    et où est la création dans tout cela?

  • Le 8 janvier 2010 à 12:03 par webreac

    Le problème, ce sont les majors qui se sont engraissées pendant des années sur le dos des consommateurs et des musiciens. Avec la disparition des coûts de production du support physique et la possibilité de diffuser à coût quasi nul, ces parasites n’ont plus de raison d’être.

    Je suis sur que les consommateurs « pirateraient » moins si l’argent arrivait aux artistes au lieu de financer cette immonde mafia.

    Ce que j’entend souvent des gens qui téléchargent illégalement, c’est : « Ne pas payer une chanson, ce n’est pas vraiment voler l’artiste puisque de toute façon il ne reçoit qu’un pourcentage infime, c’est le seul moyen de s’opposer à cette mafia de parasites ».

    Je crois qu’une loi qui obligerait à donner aux artistes au moins 50% du prix payé par les consommateurs serait le seul moyen de réfuter cette pensée.

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

17:55:41