Mitel acquiert Polycom pour secouer le marché des solutions télécoms d’entreprise

BourseCloudEntrepriseFusions-acquisitionsPoste de travail
mitel-acquisition-polycom
3 60

Pour 1,96 milliard de dollars, Mitel s’empare de Polycom. Ce qui renforce son influence dans le segment de la fourniture de solutions télécoms et vidéo sur le marché BtoB.

Les solutions de communications, de collaboration, et de conférences vidéo seront au cœur du nouvel ensemble Mitel – Polycom.

Après des mois de rumeur de rapprochement, le Canadien Mitel confirme le rachat de l’Américain Polycom pour 1,96 milliard de dollars.

Pour ces deux firmes cotées au Nasdaq, la transaction sera effectuée en cash et en échange d’actions.

Concrètement, pour chaque action Polycom cédé, les actionnaires de la société convoitée recevront chacun 3,12 dollars en cash et 1,31 action Mitel (soit 13,68 dollars basé sur le cours de clôture de Mitel du 13 avril).

Séduisant sur le papier. Le deal devrait être bouclé d’ici la fin du troisième trimestre.

Selon Reuters, à la fin du processus d’acquisition, les actionnaires de Polycom devraient prendre possession de 60% du capital du nouvel ensemble.

Ce rapprochement fait naître une entreprise qui pèse 2,5 milliards de dollars de chiffres d’affaires (en cumul), qui dispose d’un effectif de 7700 salariés et qui revendique un portefeuille de 2100 brevets (+500 en cours de validation).

Selon Silicon.fr, le nouvel ensemble disposera d’un catalogue impressionnant de solutions BtoB pour s’imposer sur le marché des communications d’entreprise et des outils de visioconférence en provenance de Polycom (cette marque sera conservée).

« Mitel a une vision simple : fournir à ses clients des services de communications et de collaboration sans coutures », commente Rich McBee, CEO de Mitel, qui restera aux commandes du nouvel ensemble.

« Pour concrétiser cette vision, nous mettons méthodiquement en place chaque pièce du puzzle, de manière à offrir une expérience utilisateur homogène quels que soient l’équipement et l’environnement. »

Mitel revendique « 60 millions d’utilisateurs pros dans 100 pays » qui utilisent ses produits et services de communication. Ce portefeuille de clients inclut 130 fournisseurs de services mobiles, dont 15 des 20 premiers opérateurs mobiles dans le monde. Le groupe canadien avait déjà avalé son concurrent Aastra en février 2014.

Plus modestement, Polycom apporte quelques 400 000 entreprises clientes dans le nouvel ensemble Mitel.

« Nous avons hâte de travailler en étroite collaboration avec l’équipe de Mitel pour assurer une transition en douceur et poursuivre l’innovation pour continuer de concevoir l’environnement de travail du futur de nos clients », déclare Peter Leav, CEO de Polycom.

Petit truc et astuce souligné par Reuters : le fait que le siège de Mitel se situe à Ottawa (Canada) devrait permettre au nouvel ensemble de réduire significativement sa contribution sur l’impôt sur les sociétés à verser au fisc américain.

(Crédit photo : Compte Twitter Mitel France – It Partners 2016)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur