Mitnick s’explique au Sénat américain

Cloud

Hier, Kevin Mitnick, le célèbre pirate informatique récemment libéré de prison, a été entendu par des sénateurs américains dans le cadre du Senate Comittee on Governemental Affairs. Désormais repenti, Mitnick a appelé les sénateurs à légiférer de toute urgence sur la sécurité des systèmes d’informations.

Libéré le 21 janvier de prison (voir édition du 21 janvier 2000), Kevin Mitnick n’en finit plus de faire parler de lui. Hier, il a été longuement entendu par les sénateurs du Congrès américain pour témoigner sur ses activités passées. Il lui a été aussi demandé son point de vue sur les récentes attaques incapacitantes ainsi que sur la sécurité informatique en général. Revenant sur ses “exploits” d’avant son séjour en prison, il a expliqué avoir pénétré les systèmes informatiques des plus grosses sociétés simplement car celles-ci n’avaient pas pris les dispositions nécessaires pour se protéger. Il a aussi ajouter que la seule machine qui lui avait jamais résisté était le PC d’un particulier, habitant en grande Bretagne et particulièrement au fait des problèmes de sécurité.

Interdit de possession et d’utilisation de matériel informatique ou de téléphone cellulaire, Mitnick n’en possède pas moins un avis très clair sur l’état actuel des systèmes d’information. Il a ainsi pressé les sénateurs de légiférer sur les problèmes de sécurité et a même avancé une nouvelle proposition : établir un programme d’audit et de surveillance des systèmes informatiques afin de pouvoir définir un classement des entreprises et administrations les plus sûres en matière de sécurité.

Enfin, Kevin Mitnick a profité de l’occasion pour faire savoir que, même si légalement il n’a plus le droit de toucher un ordinateur, le FBI lui avait demandé de recommencer à pirater, mais cette fois au profit de l’agence gouvernementale…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur