Mobile : Auchan s’attaque aux forfaits avec abonnement en attendant l’Internet

Mobilité

L’enseigne de grande distribution sort quatre forfaits à bas prix. Sa filiale télécoms affiche 200 000 clients actifs en deux ans d’activité.

Après avoir exploré le monde des offres pré-payées sous sa marque commerciale A-Mobile, Auchan Telecom se lance dans les forfaits avec abonnement. La filiale télécoms de l’enseigne de grande distribution s’attaque donc au coeur du business du marché des GSM en France (67% des lignes sont exploités en post-payés).

La gamme d’abonnements HyperClairest composée de quatre forfaits (de 1 heure à 14,90 euros par mois à 5 heures pour 39,90 euros) censés refléter le triptyque de valeurs de l’enseigne de grande distribution : “simplicité, modernité, discount”. Il s’agit d’abonnements sur 24 mois. Pour un engagement sur douze mois, comptez cinq euros supplémentaires par déclinaison de forfaits.

Des options SMS ou appels “illimités” sont présentées à 10 euros. Encore faut-il s’entendre sur la notion d’illimité. Par précaution, il vaut mieux lire les conditions spécifiques, même si Auchan a montré à travers son premier catalogue d’offres pré-payées sa volonté de rendre la facture de téléphonie mobile plus lisible.

Conjointement aux offres mobiles, Auchan Telecom propose une vingtaine de modèles subventionnés de téléphones mobiles issus de constructeurs comme Sony Ericsson, Samsung ou LG. Tous accessibles à un euro. L’offre sera commercialisée dans les 121 magasins Auchan en France. Le réseau de distribution sera étendu au réseau de supermarchés Atac (propriété d’Auchan). Avec des partenaires extérieurs comme le réseau de kiosques de presse Relay, Auchan Telecom devrait être en mesure d’afficher 5000 points de vente d’ici la fin de l’année.

Le plus grand distributeur mais pas le plus gros MVNO

Mardi matin, les dirigeants d’Auchan Telecom ont profité d’une conférence de presse pour faire le point sur leurs activités. Depuis le démarrage en octobre 2006, la filiale télécoms de l’enseigne de grande distribution, qui emprunte le réseau de SFR en tant qu’opérateur mobile virtuel (MVNO) pour le transport de la voix, a séduit 450 000 clients.

Mais, en observant un taux de churn de 50% (un client quitte l’offre pour voir la concurrence) sur ses offres pré-payées ou comptes bloqués, elle recense au final 200 000 clients vraiment actifs aux profils hétérogènes (CSP moyen, seniors, “l’ethnique”…).

Vincent Arnault, directeur général d’Auchan Telecom, a affiché ses objectifs de lancement avec les nouvelles offres de forfaits sous abonnement : 50 000 nouveaux clients en deux mois.

Plus globalement, Auchan se considère comme le plus gros distributeur de téléphonie mobile en France avec 1,2 million de mobiles vendus par an et un million de lignes ouvertes chaque année. “Mais nous ne sommes pas le plus gros MVNO”, précise Vincent Arnault. Néanmoins, il assure que les performances des grands distributeurs concurrents dans la téléphonie mobile (Carrefour et Leclerc) sont moindres.

Auchan Telecom, MVNO double opérateur

Quid des offres d’accès Internet promises dès le lancement ? “On réfléchit fortement à offrir quelque chose de différenciant”, assure Vincent Arnault. Visiblement, la douleureuse expérience Dartybox a marqué les esprits. Auchan Telecom reste prudent, d’autant plus que le seuil de rentabilité n’est pas atteint (c’est prévu courant 2009).

Néanmoins, le dossier a évolué sur le front de l’Internet mobile. En novembre 2007, Auchan Telecom a lancé la “première offre Internet mobile pré-payée sans engagement du marché français” qui repose sur une carte SIM et un modemn de la marque Option à brancher sur le port USB de son ordinateur portable.

Le client a ensuite accès au réseau data Edge et 3G de Bouygues Telecom. C’est une surprise puisqu’Auchan est le seul MVNO en France à être raccordé à deux opérateurs.

Question piège…
Compte tenu des offres pré-payées d’Auchan Telecom, quel est le volume de minutes écoulées en deux ans d’activité ? Cette question, posée en marge de la conférence, a failli rester sans réponse malgré la présence des représentants de la filiale télécoms de l’enseigne de grande distribution. Néanmoins, son directeur informatique Mathieu Abt a une évaluation en tête. “C’est l’équivalent de la consommation d’une personne qui aurait téléphoné de manière permanente pendant 40 ans.” Présenté sous cet angle, c’est plus sympa qu’un volume brut.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur