Mobile : la start-up française Miyowa tombe dans le giron de Synchronoss

Entreprise

La jeune pousse française Miyowa, créateur de solutions mobiles d’agrégation de réseaux sociaux et de messagerie, est rachetée par Synchronoss, spécialisé dans la synchronisation de données mobiles.

La jeune pousse marseillaise Miyowa, fondée en 2003 par Pascal Lorne et François Colon, a été rachetée par l’américain Synchronoss, fournisseur de solutions de gestion des transactions, de services cloud et de gestion de la mobilité pour les terminaux mobiles.

Cette acquisition se chiffre à 45,5 millions de dollars en numéraire, auxquels  pourraient s’ajouter 13,5 millions de dollars si la start-up française atteint « certains objectifs  de rendement » en 2012.

A l’aube des années 2000, Miyowa s’est spécialisé dans la fourniture de solutions logicielles mobiles d’agrégation de messagerie instantanée, puis de réseaux sociaux pour les opérateurs mobiles et les fabricants de terminaux.

A ce titre, fort de 110 employés et possédant des bureaux à Bucarest (Roumanie), San Francisco et Hong-King, Miyowa a concocté des versions mobiles optimisées de Windows Live Messenger (Messenger pour Android par exemple), GTalk de Google, Yahoo, mais aussi de Twitter ou encore Facebook pour des opérateurs télécoms.

La jeune pousse française compte ainsi parmi son portefeuille de clients des noms comme Orange, HTC, Samsung ou encore le chinois ZTE.

Selon Les Echos, le chiffre d’affaires de Miyowa est passé de 2,5 à plus de 10 millions d’euros entre 2008 et 2011.

Son rachat par Synchronoss va permettre au spécialiste des technologies de synchronisation de données mobiles d’intégrer les solutions de Miyowa à sa plate-forme mobile ConvergeNow Plus+, notamment en matière de réseaux sociaux. Synchronoss souhaite ainsi optimiser les capacités de son annuaire social Network Address Book.

Le fournisseur américain gérerait ainsi plus de 100 millions de terminaux mobiles connectés en Europe et en Amérique du Nord.

“Les applications mobiles sur lesquelles nous allons travailler permettront de faire converger des fonctions autour du carnet d’adresses pour lier les applications (réseaux sociaux, messagerie instantanée, mails, texto, partage de fichiers, géolocalisation) à chaque contact”, a expliqué Pascal Lorne, co-fondateur de Miyowa aux Echos.

 

Crédit photo : Copyright Cybrain-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur