Mobile : les techniques de déverrouillage au centre d’un brevet Google

CloudMobilitéOS mobiles
Google Play Android Market

Les techniques de déverrouillage intégrées aux smartphones sont l’objet de crispations. C’est la raison pour laquelle Google vient de déposer un brevet portant sur ces techniques auprès de l’USPTO.

C’est en ordre rangé que les constructeurs de terminaux mobiles s’affrontent à coup de brevets.

Et alors qu’Apple a breveté le “glisser pour déverrouiller”, il devenait nécessaire pour les constructeurs de smartphones de disposer de techniques alternatives qui s’en écartent.

C’est dans cette optique que Google vient de breveter plusieurs techniques qui pourraient être mises à disposition des constructeurs utilisant l’OS mobile Android.

Car le spectre des poursuites judiciaires n’est pas loin avec les techniques de déverrouillage qu’on trouve sur certains terminaux Android. En témoigne le Samsung Galaxy sur lequel Apple a jeté l’opprobre pour cause d’utilisation estimée frauduleuse de son brevet “glisser pour déverrouiller”.

C’est en Allemagne précisément qu’une première plainte a été déposée à l’encontre du Samsung Galaxy Nexus. En filigrane, Android 4.0 est visé, même si les surcouches des constructeurs permettent à ceux-ci de disposer d’une technique de déverrouillage différente.

La guerre visant Android et promise par Steve Jobs s’est transformée en guerre de tranchées. le P-DG d’Apple, Tim Cook, a, de son côté, déclaré lors d’une conférence Goldman Sachs qu’il aimait la compétition tant que chacun inventait ses propres techniques.

Et précisément, les techniques de déverrouillage intégrées dans les terminaux mobiles sont essentielles sur les appareils tactiles. Elles sont indispensables à leur bon usage. Car si un mot de passe est incontournable pour protéger les données contenues sur l’appareil, le verrouillage dépasse cette simple fonctionnalité.

Il permet de limiter l’usage d’un smartphone à un nombre restreint de fonctionnalités et d’éviter une utilisation non désirée (numéro composée dans la poche par exemple).

A cet effet, parmi les techniques brevetées par Google, l’une implique l’utilisation de la reconnaissance vocale tandis qu’une autre met en jeu un procédé à base de deux icônes.

Dans cette dernière, les applis utilisables en mode verrouillé peuvent être lancées en faisant glisser leur icône vers une icône de lancement ou une zone précise de l’écran. Différentes opérations sur les icônes permettent ainsi de prévenir tout usage accidentel.

Enfin, la dernière technique décrite dans le brevet de Google fait appel à un menu qui ressemble étrangement à la roue des anciens modèles d’iPod nano. Toujours est-il qu’il fonctionne différemment avec pour principe de faire glisser une icône sur les parties de la roue avec pour résultat des actions différentes suivant la zone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur