Mobile World Congress : Skype pré-installé sur les NSeries de Nokia

Mobilité

Le N97 sera le premier “téléphone-ordinateur mobile” Nokia à intégrer le logiciel Skype. Mais les opérateurs vont exprimer quelques réticences…

Après avoir récemment établi sa compatibilité avec la quasi-totalité des téléphones mobiles (à l’exception notoire de l’iPhone), Skype a annoncé dans le cadre du MWC 09 un partenariat avec Nokia. Le logiciel de voix sur IP, propriété d’eBay, sera intégré nativement sur les terminaux mi-smartphones mi-ordinateurs de la gamme Nokia NSeries. Le très récent N97 sera le premier à s’équiper du logiciel Skype dans le courant du troisième trimestre.

Skype proposait déjà une version Lite téléchargeable pour les Nokia N800 et N810, mais avec des fonctionnalités moins poussées que la future version directement installée aux terminaux du constructeur finlandais.

Intégré au carnet d’adresses des NSeries, il sera possible de visualiser en un clin d’oeil le présence en ligne de ses contacts Skype et d’utiliser directement la messagerie instantanée.

En plus de permettre de passer des appels avec Skype “à faible coût” vers des téléphones fixes et des mobiles, le logiciel de VoIP offrira, via la 3G ou une connexion Wi-Fi, de passer des appels vocaux – en théorie gratuits – vers ses contacts Skype.

Confiance très limitée vis-à-vis de Skype

Les opérateurs mobiles ne voient pas d’un bon oeil l’utilisation par leurs clients de ce type de logiciel de VoIP, leur faisant ainsi potentiellement perdre une partie de leurs revenus.

L’éditeur de logiciel de VoIP avait tout de même réussi à mettre en place un partenariat avec l’opérateur britannique “3” en octobre 2007, pour la commercialisation d’un Skypephone.

Ce terminal permettait de passer des appels vocaux gratuits et de s’échanger des messages instantanés entre abonnés Skype. Il avait été commercialisé dans neuf pays : le Royaume-Uni, l’Australie, l’Autriche, Hong-Kong, le Danemark, l’Irlande, l’Italie, Macao et la Suède.

De manière plus précoce, l’opérateur mobile allemand E-Plus avait déjà sauté le pas avec Skype dès septembre 2005.

Il y a fort à parier que, dans certains pays, les opérateurs refusent purement et simplement de laisser passer des appels provenant de Skype sur leur réseau… Par exemple, Skype n’a pas réussi à conclure des accords avec les opérateurs mobiles en France.

Interrogée par Vnunet.fr en mars 2006, l’ex-section française de Skype avait avoué qu’il était difficile de trouver un terrain d’entente avec les opérateurs mobiles français. On ne fait pas entrer le loup dans la bergerie…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur