Mobiles : Microsoft aime (le) Danger

Mobilité

L’éditeur de Redmond s’offre une jeune pousse californienne spécialisée dans les applications grand public pour les mobiles.

Toujours en lice pour une éventuelle acquisition de Yahoo, Microsoft vient de s’offrir Danger, un petit éditeur américain spécialisé dans les applications pour mobiles. De quoi rivaliser avec les nombreuses initiatives émergentes sur le front des mobiles grand public, à commencer par l’iPhone d’Apple et Android, un système d’exploitation pour mobiles promu par Google, ou encore LiMo, une nouvelle distribution Linux pour mobiles soutenue par une trentaine de constructeurs, d’éditeurs et d’opérateurs.

Créée en 1999 en Californie par trois anciens responsables d’Apple, de Philips et de WebTV, Danger vient de rendre public un chiffre d’affaires de 50,6 millions de dollars sur son dernier exercice (soit 34,8 millions d’euros). L’entreprise édite une “Danger Platform”, comprenant un navigateur, des solutions de messagerie (e-mail et messagerie instantanée), un réseau social et différents jeux.

Hiptop, Sidekick…

Elle propose aux opérateurs le “hiptop”, un prototype de terminal mobile ciblant les jeunes. Depuis 2002, son modèle est notamment utilisé par T-Mobile USA pour le T-Mobile Sidekick. Il a depuis été exporté par T-Mobile en Allemagne, en Autriche et au Royaume-Uni.

Dans un communiqué, Microsoft explique que ce rachat devrait lui permettre de compléter son OS Windows Mobile, qui vient tout juste d’être adopté par Sony Ericsson. Il devrait plus particulièrement l’aider à offrir de nouveaux services auprès des plus jeunes, centrés sur les usages les plus répandus sur ce segment de marché. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur