Mobiles : le P-DG de LG Electronics fait ses cartons

CloudMobilitéOS mobiles

Confronté à un sérieux recul de ses parts de marché sur les secteurs des mobiles et des smartphones, LG Electronics a demandé à son P-DG Nam Yong de quitter son poste.

Visiblement, le mois de septembre est l’occasion pour les constructeurs de mobiles de revoir leur stratégie de développement. Après Nokia, c’est au tour de LG Electronics de recomposer son équipe dirigeante.

En effet, le fabricant sud-coréen a demandé à son P-DG Nam Yong de quitter son poste. A partir du 1er octobre prochain, il sera remplacé par Koo Boo-joon, l’actuel vice-président de LG International.

La “démission” du P-DG de LG Electronics intervient à l’heure où les ventes de smartphones explosent. Selon IDC, 118,3 millions de ces terminaux “intelligents” ont été vendus au cours du premier semestre, soit une croissance de 54% en un an.

Troisième constructeur mondial de mobiles, derrière Nokia et Samsung, avec une part de marché évaluée à 9% au deuxième trimestre selon le Gartner, LG Electronics peine pourtant à trouver ses marques sur le juteux marché des smartphones.

Ainsi, depuis un an, le constructeur sud-coréen voit ses parts de marché peu à peu reculer sur le secteur des mobiles. Le chiffre d’affaires de cette branche a chuté de 30% au deuxième trimestre par rapport à la même période l’année dernière, note Les Echos.

A l’heure où Apple et ses iPhone, RIM et ses BlackBerry ou encore HTC et Samsung s’accaparent le marché des smartphones, LG a choisi de se tourner, à l’image de ses compatriotes asiatiques, vers l’OS Google Android pour tenter de limiter les dégâts et reconquérir des parts de marché.

Ainsi, LG a annoncé cet été que ses smartphones Optimus One et Optimus Chic allaient tourner sous Android 2.2 “Froyo”.

Encouragé par le succès rencontré par les terminaux Android – en août, il se vendait chaque jour environ 200 000 appareils sous Android-, le fabricant asiatique reste optimiste : il compte écouler 10 millions d’Optimus One dans le monde…

LG compte aussi lancer un smartphone sous Windows Phone 7, l’Optimus 7, avant la fin de l’année.

Prochaine mission pour LG : tenter de se différencier de ses concurrents qui proposent déjà de nombreux smartphones équipés des OS Android ou Windows Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur