Mobilisation générale contre I love you

Cloud

Si la propagation du virus “I love you” est extrêmement rapide, la réaction des éditeurs d’antivirus ne l’est pas moins. En effet, la plupart des logiciels anti-virus le détecte et certains proposent même déjà un outil curatif. Quant au virus lui même, il viendrait des Philippines et on commence déjà à voir apparaître des variantes.

Un an quasi jour pour jour après l’apparition de WinCIH, autrement appelé Tchernobyl, un autre virus défraie la chronique. Nous vous en parlions dans notre édition d’hier, le virus I love you connaît une vitesse de propagation jamais constatée jusque là. D’après Eric Beaurepaire, responsable marketing chez Symantec, éditeur de Norton Anti-Virus “neuf utilisateurs connectés sur dix ont reçu la missive. C’est le virus le plus efficace et rapide que nous ayons jamais vu, plus fort encore que Melissa. Dés 10 heures du matin, notre centre au Pays Bas l’avait repéré et nous avons pu délivrer la signature virale deux heures après. Après l’avoir identifié, nous pouvons affirmé qu’il s’attaque particulièrement aux fichiers.Gif, .Jpeg, .MP3 et .MP2, ainsi que la plupart des formats de documents Internet”. Des propos que l’on entend aussi dans la bouche des autres éditeurs d’anti-virus comme McAfee ou Panda. Attention, le virus détruisant ces fichiers, il sera impossible de récupérer le contenu des fichiers infectés…

A l’heure actuelle, I love you aurait infecté près d’un million de machines sur la planète. Le mouvement pourrait s’étendre car de nombreuses variantes d’I love you semblent déjà circuler sur Internet. “Susitikim” ou “fwd:Joke” seraient deux sujets de courrier électronique que chacun d’entre nous serait également susceptibles de recevoir et contenant eux aussi un virus attaché construit comme I love you en Visual Basic. Microsoft est d’ailleurs pointé du doigt par certains analystes dont Michael Zboray, du Gartner Group, qui met en avant la faiblesse des systèmes d’exploitation Microsoft face aux scripts développés avec le langage de programmation maison. Comme il l’a expliqué à nos confrères de Cnet : “les scripts et macros en Visual Basic s’avèrent réellement des catastrophes. On en a la preuve une fois de plus. Nous devons nous débarrasser de tous ces contenus hostiles qui se propagent à travers les documents Word, les feuilles Excel ou le navigateurs”.

Quant au virus en lui-même, la certitude semble être établie qu’il vient au départ des Philippines. C’est en effet jusqu’à cette île que les chercheurs des différents centres de recherche et du FBI sont remontés au plus loin.

Quelques adresses pour se débarrasser d’I love you :

* Symantec France

* Panda Software

* Mc Afee

* AVP de Kaspersky Labs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur