Mobilité : les entreprises restent attachées à iOS

Apps mobilesMarketingMobilitéOS mobilesSocial Media
ios-marche-btob

Citrix constate qu’iOS demeure la plate-forme mobile dominante sur le marché de l’entreprise, et ce dans presque toutes les verticales.

Particulièrement utilisé dans les secteurs de métiers soumis à des exigences élevées de sécurité et de conformité, iOS demeure la plate-forme mobile dominante sur le segment BtoB, avec 64 % du marché mondial à son actif.

C’est l’un des principaux constats établis par Citrix dans la dernière édition de son baromètre Mobile Analytics (document PDF, 25 pages). L’éditeur s’est appuyée sur des données statistiques collectées de façon anonyme sur les réseaux mobiles des clients exploitant ses solutions de productivité et ses services cloud.

Le nombre global de terminaux gérés en entreprise a augmenté de 72 % entre 2013 et 2014. Derrière iOS, on retrouve Android, avec 27 % du marché mondial et une progression notable dans la région Asie-Pacifique (33 % de ce marché, contre 19 % un an plus tôt).

Windows est plus en retrait : il est installé sur 9 % des terminaux passés au crible, avec une présence plus importante en zone Europe – Moyen-Orient – Afrique (16 %) que sur le continent américain (7 %).

Plébiscité dans la finance, iOS domine sur presque toutes les verticales. Les gouvernements et les administrations publiques – hors éducation – sont les plus susceptibles de lui préférer Android, au même titre que la santé (39 % de part de marché sur ce secteur pour l’OS mobile de Google).

C’est dans les télécoms que la diversité des systèmes d’exploitation est la plus grande : près de la moitié des terminaux ne tournent pas sous iOS. A noter que Windows se fait surtout présent dans l’industrie (7 %).

Dans 90 % des cas, ces appareils sont protégés par mot de passe… sachant que Citrix n’évoque pas le chiffrement dans son rapport. L’éditeur observe en revanche que des entreprises ont établi des listes d’applications préconisées ou, au contraire, à proscrire.

Sur les listes noires, on retrouve souvent les applications qui demandent un accès au GPS. Le client de messagerie d’iOS figure aussi en bonne position, tout comme Dropbox et les réseaux sociaux.

Mais comme le note Silicon.fr, Facebook, Twitter et consorts se retrouvent également assez régulièrement dans les listes blanches, accompagnant Adobe Reader, Office OneNote ou encore Microsoft Lync. En résumé, une même application peut être considérée comme un atout marketing par une entreprise et comme un frein à la productivité pour une autre.

Crédit photo : nito – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur