Mobilité et emploi : la Commission européenne réactive le réseau Eures

Mobilité

Bruxelles ouvre un nouveau service de recherche d’emplois comprenant un million de postes à pourvoir dans 28 pays.

Comment stimuler la mobilité pour favoriser l’emploi ? La question se pose au niveau de la France mais aussi au nveau européen. En prolongement des initiatives liées à “l’Année européenne de la mobilité des travailleurs”, la Commission européenne lance un nouveau site Web de recherche d’emplois.

L’objectif est de sensibiliser les travailleurs aux avantages de la mobilité géographique et professionnelle, et de leur faire mieux comprendre ces avantages.

“La mobilité à l’intérieur de l’Union reste extrêmement faible. Le travail est devenu plus mobile, mais les travailleurs n’ont pas suivi”, a déclaré José Manuel Barroso, Président de la Commission Européenne à l’occasion de la conférence d’inauguration à Bruxelles.

“Moins de 2 % des Européens vivent dans un autre État membre et, dans beaucoup de pays, près de 40 % des travailleurs nont pas changé d’emploi ces dix dernières années. Sur ce plan, l’Europe tranche avec les États-Unis, où les gens bougent et changent d’emploi régulièrement.”, constate le président de l’organe exécutif européen.

Pour démarrer “l’Année européenne de la mobilité des travailleurs” doté d’un budget de 10 millions d’euros, la Commission européenne s’appuie sur le réseau Eures (pour European Employment Services) de coopération destiné à faciliter la libre circulation des travailleurs au sein de l’Espace Economique Européen, qui avait été lancé en 2004 et quel que peu délaissé avant cette relance.

Pour les relais en France, Eures serait en contact avec trois organismes : Association pour l’emploi des cadres (Apec), Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et l’Office des Migrations Internationales (OMI). Le réseau a également tissé des liens avec les syndicats (CFTC, CGT, FO, CFDT pour la France).

Eures Job-Search au centre du dispositif

Le nouveau service en ligne va proposer toutes les offres d’emploi publiées par de multiples services publics de l’emploi situés à l’intérieur et à l’extérieur des frontières de l’UE, ainsi que les coordonnées d’un réseau de sept cents conseillers Eures.

Il va s’appuyer sur la base de données Eures Job-Search , qui comprendra un million d’offres d’emplois vacants dans 28 pays (25 Etats membres plus Norvège, Islande et Suisse). Un outil qui n’est disponible qu’en anglais, français et allemand pour l’instant. En revanche, le portail Eures existe dans les vingt langues officielles de l’Union européenne.

Tous les employeurs peuvent publier leurs offres d’emploi dans la base de données emplois d’Eures. Quant aux demandeurs d’emploi, ils peuvent également diffuser leur CV en ligne via la base de données de recherches de CV.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur