Mobilité : Facebook cueille la jeune pousse Osmeta

EntrepriseRégulationsStart-up

Les travaux d’Osmeta autour de la virtualisation sur mobile ont tapé dans l’oeil de Facebook, qui a racheté la start-up avec la probable ambition d’accélérer l’intégration de sa surcouche Home dans les terminaux Android.

Inscrit dans la droite ligne d’une stratégie axée sur la mobilité, le rachat de la start-up Osmeta et ses technologies de virtualisation devrait permettre à Facebook d’accélérer l’intégration de sa surcouche Home au sein des terminaux Android.

En quête d’une visibilité accrue sur des smartphones et tablettes qui concentrent une part croissante de ses revenus (20% actuellement), le réseau social consolide ses actifs en conséquence, mais un point d’interrogation demeure quant à la logique de cette acquisition.

Le flou règne notamment autour du potentiel réel de cette jeune pousse qui, avec son équipe de 19 ingénieurs passés pour certains par Google, IBM, Yahoo ou encore VMware, ne dispose pas encore d’un modèle économique établi.

Et pour cause : elle ne commercialise encore aucun produit, malgré ses travaux menés tous azimuts depuis août 2011, autour d’Android, de Chrome OS, d’AdWords, du noyau Linux… et des systèmes de virtualisation.

Sous la houlette de son fondateur et actuel P-DG Amit Singh (ancien de Google), Osmeta s’est tout de même attaché, en faisant valoir ses multiples casquettes, le concours de business angels parmi lesquels Amarjit Gill, CEO de la société Maginatics – spécialiste du stockage.

Ce sont plus particulièrement ses solutions de virtualisation qui ont retenu l’attention de Facebook, à en croire TechCrunch.

Tel serait d’ailleurs le véritable coeur de métier de la start-up, dont le nom “Osmeta”, utilisé pour “meta operating system” selon un proche d’Amit Singh, décrirait une plate-forme universelle opérable sur un large éventail de terminaux.

Entériné par les deux parties pour une somme non dévoilée, le rachat englobe l’intégralité du personnel. Plusieurs employés ont d’ailleurs mis à jour leur profil LinkedIn. Il n’est en revanche pas certain que la transaction concerne également le portefeuille technologique.

Osmeta

Facebook Home sur le smartphone HTC First

Image 2 of 6

HTC First premier de cordée
Premier smartphone à embarquer Facebook Home, le HTC First sera vendu à partir du 12 avril, en exclusivité chez l'opérateur américain AT&T, pour 99,99$ dans le cadre d'un abonnement. Une commercialisation en France et au Royaume-Uni est prévue pour l'été 2013, chez Orange. Sous Android 4.1, le terminal est doté d'un écran de 5 pouces (HD 1080p, 341 ppp), d'un processeur bicoeur à 1,4 GHz (Qualcomm 8930AA) et de 16 Go de mémoire interne. Son APN est annoncé à 5 mégapixels ; sa batterie, à 2000 mAh. La compatibilité avec les fréquences 4G françaises (800 et 2600 MHz) semble compromise.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous du nouveau Facebook ?

Crédit photos : EDHAR – Shutterstock.com / Osmeta


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur