Mobilité : Good Technology inscrit le forfait data dans une optique BYOD

Cloud
good-work-data

Good Technology lance une phase de déploiements pilotes pour sa solution de gestion de la mobilité en entreprise associée à un système de facturation séparée des forfaits data.

Assurer la protection des terminaux mobiles tout en facilitant la gestion des frais liés à l’utilisation de forfaits de données : c’est l’objectif de l’offre Good Work with Data.

Proposée par Good Technology, cette solution n’est pour l’heure disponible que dans le cadre de déploiements pilotes, à l’échelle de la planète après avoir été lancée aux Etats-Unis à l’automne 2014. L’éditeur annonce une compatibilité avec “un grand nombre de forfaits data”, mais n’a pas encore officialisé d’accords avec des opérateurs télécoms.

Good Work with Data constitue une extension de l’offre Good Work, qui permet de gérer les usages mobiles en entreprise (e-mail, agenda, contacts, indicateurs de présence) grâce à une architecture de conteneurs isolant les données personnelles des contenus professionnels. Good Technology y ajoute en fait une fonctionnalité de facturation séparée avec un paramétrage par utilisateur, sur iOS et Android.

Accessible en essai gratuit pour les organisations disposant de comptes Office 365, l’offre s’aligne sur la tendance du marché des solutions EMM (“Enterprise Mobility Management”) à se concentrer autour de la gestion des accès et du contrôle des données sur l’ensemble des appareils, y compris les accessoires connectés. Elle doit notamment renforcer la capacité des entreprises à définir les coûts des services associés aux activités professionnelles sur des appareils personnels dans des environnements BYOD (“Bring Your Own Device”).

Intégré aux applications d’entreprise destinées à la gestion des messageries, des calendriers ou encore des carnets de contacts, Good Work with Data permet de mettre en place des politiques de prise en charge directe des frais liés à toute utilisation approuvée d’applications mobiles. Cette alternative aux programmes d’allocation ou de remboursement a surtout vocation à écarter les questions de type “A qui s’adresse la facture ?”… et ainsi à encourager les employés à exploiter les applications sans restriction, sauf celles qu’aura définies l’employeur.

Toutes les applications construites sur Good Dynamics Secure Mobility Platform pourront bénéficier de cette fonctionnalité de facturation partagée. Une capacité que BlackBerry pourrait bientôt intégrer dans son offre, grâce aux technologies héritées du rachat – en septembre 2014 – de Movirtu.

Cet éditeur d’origine britannique a développé la solution WorkLife, qui permet de gérer plusieurs numéros de téléphone sur une même carte SIM. Les entreprises peuvent ainsi attribuer à leurs employés un numéro dédié à l’usage professionnel, sans avoir à souscrire un forfait supplémentaire. Les facturations sont distinctes pour la voix, la data et les SMS/MMS. C’est au salarié de choisir le numéro adéquat avant de passer un appel ou d’envoyer un message. En sachant que l’entreprise peut toutefois paramétrer des limites sur le numéro pro : pas de communications après une certaine heure, un plafond de consommation pour l’Internet mobile, etc.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les sous-traitants des grands groupes high-tech ?

Crédit photo : nito – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur