Mobilité : Google développe l’exemple YouTube

MobilitéRégulationsTablettes
google-youtube-mobile

En annonçant, parallèlement à la publication de ses résultats financiers, que YouTube réalise désormais 40% de son audience sur les smartphones et les tablettes, Google a réaffirmé le mobile comme un axe de développement stratégique.

Parallèlement à la publication de ses résultats financiers pour le 3e trimestre 2013, Google a réaffirmé le mobile comme un levier stratégique de croissance.

Le groupe Internet a cité, pour l’exemple, la plate-forme de vidéos YouTube, dont l’audience provient désormais à 40% des smartphones et des tablettes numériques.

Cette proportion s’élevait à 25% voici un an… et 6% au pointage réalisé fin septembre 2011.

Facebook connaît une croissance comparable : 73% de ses 1,15 milliard de membres se sont déjà connectés au moins une fois via un terminal mobile.

Ils n’étaient que 56% en 2012 (le réseau social comptait alors 819 millions d’utilisateurs), 43% en 2011 (sur 543 millions) et 32% en 2010 (sur 325 millions).

Le succès de YouTube sur les petits écrans ouvre autant de possibilités en matière de diffusion de contenus, mais aussi de publicité.

L’offre évolue en conséquence, notamment sur Android, où l’application officielle, passée en v5 cet été, propose une nouvelle interface basée sur le système dynamique utilisé par l’assistant d’informations pratiques Google Now.

En pressant du doigt sur une vidéo, celle-ci – et les informations qui l’accompagnent – apparaît à l’écran sans pour autant fermer la page de navigation précédemment ouverte.

Dans ce même esprit, la lecture de vidéos en surimpression est désormais prise en charge. Une aubaine pour les annonceurs, qui devraient voir augmenter le taux de lecture de leurs publicités.

Les premiers travaux de Google dans l’univers du mobile ont officiellement commencé en 2007 concernant YouTube : toutes les vidéos ont été transcodées et un accord a été signé avec Apple, qui a intégré l’application officielle dans son iPhone, jusqu’au modèle 4S.

C’est moins évident sur Windows Phone, dont les utilisateurs, en raison de divergences avec Microsoft, n’ont toujours accès qu’à une version Web de YouTube.

L’offre évolue plus sensiblement en termes de synergies avec d’autres services de l’écosystème Google.

Le groupe Internet établit actuellement des passerelles entre sa plate-forme de vidéos et son réseau social.

Il en résultera un système de commentaires voulu ‘plus pertinent’, notamment à travers la refonte esthétique et fonctionnelle du fil de discussion, l’introduction d’un mode de conversation privée et la possibilité d’ajouter des mentions.

youtube-mobile

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur YouTube ?

Crédit illustration : Johan Swanepoel – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur